Informatique

Symbiose propulsé au sommet grâce à Apple

Par Julien Uguet, le 15 décembre 2020

Fondée à Lannion en 1991 par Laurent Congard, la société Symbiose Informatique est aujourd’hui devenue l’un des partenaires de références du géant Apple dans le grand ouest, autant sur le marché des professionnels que sur celui des particuliers

Laurent Congard, P-dg de Symbiose Informatique à Lannion.
Laurent Congard, P-dg de Symbiose Informatique à Lannion. — Photo : @DR

Laurent Congard aime aller vite. Toutefois, le patron du groupe Symbiose Informatique, n’aurait jamais pensé, qu’en 10 ans, il aurait développé aussi rapidement ses activités. De 3,7 millions d’euros en 2010, le chiffre d’affaires de la PME de Lannion atteint désormais 38 millions d’euros. Cette réussite, Symbiose Informatique la doit à la marque à la pomme, Apple, dont l’entreprise est devenue l’un des partenaires de référence dans le grand Ouest.

Stratégie accélérée de croissance

Historiquement positionnée sur le créneau des solutions pour les professionnels (designer, architecte, cabinet médical, etc.), l’entreprise a investi massivement sur le créneau du grand public à travers l’ouverture de boutiques dédiées, des Apple Premium Reseller (APR). « En 2007, Apple a changé les règles en cassant les frontières entre BtoB et BtoC, confirme Laurent Congard. Il ne fallait pas rater le train en marche. Le risque était grand d’être mangé par un confrère. C’est d’autant plus vrai avec le recul que notre secteur est en pleine concentration. J’ai donc pris la décision d’une stratégie accélérée de croissance avec plusieurs millions d’euros investis. » Symbiose ouvre son premier APR à Lorient en 2009, suivi de Saint-Brieuc en 2010. « En 2012, j’ai racheté les actifs d’un confrère à Angers puis deux ans plus tard des boutiques à Caen et Cherbourg. »

Dépendance et fidélité

Fort sa nouvelle envergure, Symbiose Informatique est parvenu a rééquilibré un peu sa dépendance à Apple. « Les magasins nous ont permis d’accroître de manière considérable nos volumes de commandes auprès de notre fournisseur et de booster nos marges, ajoute Laurent Congard. Cette dépendance à une marque est, aux yeux de certains dangereuse, mais nous avons aussi démontré que nous étions devenus un partenaire qui savait s’inscrire dans la durée via des investissements réguliers et des prises de risques. L’autre force est aussi d’être reconnu centre de services pour la gestion des portables ou des ordinateurs sous ou hors garanties. Cela nous garantit un volume d’affaires important. »

Le segment des professionnels

Symbiose Informatique n’a d’ailleurs pas mis tous ses œufs dans le même panier. Si les boutiques contribuent à une grande partie de sa croissance, la PME bretonne continue de servir le marché des professionnels. « Notre agence historique de Lannion développe toujours des logiciels métiers spécifiques, précise Laurent Congard. Les commandes publiques sont aussi un axe de développement qui nous intéresse. La montée en puissance de la digitalisation de l’éducation nous a permis de décrocher plusieurs marchés de fourniture de matériels et de maintenance. Apple est une marque connue, reconnue et demandée. C’est une belle carte de visite pour nos commerciaux sur le terrain ou en prospection téléphonique. »

Laurent Congard, P-dg de Symbiose Informatique à Lannion.
Laurent Congard, P-dg de Symbiose Informatique à Lannion. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail