Réseaux économiques

Sur fond de Covid-19, une rentrée chargée pour la CCI Côtes-d'Armor

Par Julien Uguet, le 01 octobre 2020

Projet Eco Vital 22, plan de relance, 4e quai du Légué, Totem de l'innovation... Président de la CCI Côtes-d’Armor, Thierry Troesch fait le point sur les sujets d’actualité de la rentrée économique 2020 dans le département.

Thierry Troesch, président de la CCI Côtes d'Armor.
Thierry Troesch, président de la CCI Côtes d'Armor. — Photo : Julien Uguet / Journal des entreprises

En première ligne lors de la crise du coronavirus, avec un soutien fort auprès des entreprises, la CCI Côtes-d’Armor s’est replongée dans ses affaires quotidiennes. Tout en confirmant qu’il faut conserver une position proactive auprès des dirigeants, Thierry Troesch, président de la chambre consulaire, fait le point sur les différents dossiers et projets en cours au sein de l’institution.

Le moral des entrepreneurs

Selon une enquête conjoncturelle menée auprès de 502 dirigeants costarmoricains, l’indice de confiance dans l’activité économique chute de 6 sur 10 à 5,11 sur 10 entre décembre 2019 et septembre 2020. « C’est un effet Covid, précise Thierry Troesch, président de la CCI 22. Toutefois, l’espérance est de voir que cet indice ne s’est pas effondré mais juste dégradé. Je reste toutefois inquiet sur le fait qu’une entreprise sur deux déclare une baisse de rentabilité et que 45 % des interrogés estiment que cette baisse va continuer dans les mois à venir. Cela aura un impact notamment sur les investissements. »

Le phoning des entreprises industrielles

Après plus de 4 000 appels entrants et sortants traités lors du confinement, la CCI Côtes-d’Armor poursuit sa stratégie de prise de contact directe avec ses ressortissants. D’ici au 30 octobre, 300 entreprises industrielles vont être sollicitées par sept conseillers de la chambre consulaire, entièrement dédiés à cette mission. « L’objectif est d’écouter leurs besoins et de les assister dans la compréhension des mesures du plan de relance, précise Thierry Troesch. Il faut que les PME/PMI costarmoricaines se saisissent de ces opportunités. »

Le projet Eco-Vital 22

En partenariat avec l’Upia 22-Medef22, un budget de 200 000 euros, à parts égales, a été mobilisé pour financer le projet Eco Vital 22. D’octobre 2020 à juin 2022, deux conseillers seniors dans le domaine de l’ingénierie d’affaires et des ressources humaines vont rejoindre les effectifs de la chambre consulaire. « Ils vont travailler de manière très étroite, notamment dans le cadre des PSE en cours sur le territoire, avec les partenaires locaux afin de favoriser l’émergence de projets nouveaux et le transfert de compétences. »

La présence sur le terrain

Malgré un contexte sanitaire délicat, la CCI Côtes-d’Armor poursuit ses actions sur le terrain dans le respect des gestes barrières. La soirée « Connexions Finances » est maintenue le 22 octobre afin d’aider les entreprises dans leur recherche de financement. De son côté, le Quai des réseaux 2020 sera totalement dématérialisé, cette année, avec une semaine de webinaires organisée fin novembre. « Il est indispensable de conserver le contact et la mise en réseau, deux éléments essentiels en période de crise », confirme Thierry Troesch.

Le 4e quai du port du Légué

La CCI Côtes-d’Armor n’entend pas abandonner le projet de 4e quai. « Nous continuons à travailler sur le sujet car c’est un élément structurant pour l’économie de notre département, confirme Thierry Troesch. C’est un élément d’attractivité face à Rennes et Brest. Ne pas mettre en œuvre le 4e quai serait une erreur. Nous entendons les interrogations des riverains et des associations écologistes mais il faut y répondre. »

Le Totem de l’innovation

« Le projet existe sous sa version hors des murs, précise Thierry Troesch. Un club des entreprises a déjà été créé et mobilise régulièrement ses membres via une offre de formations et des conférences. » Concernant le lieu d’implantation, qui fait actuellement débat, la CCI Côtes-d’Armor confirme que la question des murs ne fait pas partie de ses préoccupations. « Le bâtiment de la Caf, près de la gare, est un lieu intéressant mais nous n’y sommes pas attachés. Je laisse aux politiques cette décision. Le bon combat n’est pas le contenant mais le contenu. Toutefois, si on veut que Totem, ce centre dédié à l'innovation et l'entrepreneuriat dans l'économie verte, fonctionne, je suis persuadé que son pilotage doit être confié aux entreprises. »

La piste d’éducation routière de Trémuson

L’association Perarmor, composée de chefs d’entreprise, poursuit son travail autour des idées de mobilité et d’éducation routière. « C’est un sujet difficile mais qui n’est pas abandonné, justifie Thierry Troesch. Et j’en profite pour réaffirmer que ce n’est pas une piste de course automobile mais bien un projet durable et différenciant de ce qui se fait ailleurs. »

Thierry Troesch, président de la CCI Côtes d'Armor.
Thierry Troesch, président de la CCI Côtes d'Armor. — Photo : Julien Uguet / Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail