Côtes-d'Armor

Industrie

Soka lance un plan d'investissement de 9 millions d'euros

Par Julien Uguet, le 26 juin 2019

Confortée par une reconduction de son arrêté d’exploitation pour trente ans, la société Soka, à Quessoy (Côtes-d'Armor) annonce un plan d’investissement de 9 millions d'euros pour optimiser son process de valorisation du kaolin.

Soka à Quessoy est l'un des derniers exploitants de carrière de kaolin en France.
Soka à Quessoy est l'un des derniers exploitants de carrière de kaolin en France. — Photo : @DR

Après deux ans de procédures administratives, la préfecture des Côtes-d’Armor vient de reconduire, pour 30 ans, l’arrêté d’exploitation des carrières de kaolin, accordé à la société Soka à Quessoy. « Cette décision va permettre de pérenniser et de développer nos activités en Côtes-d’Armor », précise Séverine Dudot, directeur général de Soka.

Spécialisée dans l’extraction et la valorisation du kaolin, une argile blanche utilisée dans de nombreux domaines (caoutchouc, peinture, céramique, automobile, arboriculture, alimentation animale, etc.), Soka emploie 75 salariés. Forte d’un chiffre d’affaires de 15,1 M€ en 2018, l’entreprise exporte 55 % de sa production à l’international (Asie, Moyen-Orient, Russie, Italie, etc.).

Des investissements industriels importants

Sévérine Dudot, Directeur Général de Soka à Quessoy.
Sévérine Dudot, Directeur Général de Soka à Quessoy. - Photo : @DR

Soka se projette désormais à l’horizon 2020 avec le lancement de plusieurs grands projets : création d’une plate-forme logistique sur la zone de l’Espérance à Quessoy, modernisation du stockage vrac avec création d’un clos couvert et automatisation, réalisation de locaux sociaux et poursuite des investissements sur le process industriel de valorisation du kaolin. Sur la période 2019-2022, l’ensemble de ces projets se traduit par une enveloppe d’investissements de 9 M€ et la création nette d’une dizaine d’emplois.

Une maîtrise de l’impact environnemental

Par ailleurs, dans le cadre de la concertation et des engagements pris dans l’arrêté, Soka va poursuivre ses efforts pour réduire l’impact environnemental de ses activités. Un suivi des zones humides et un inventaire exhaustif des populations d’amphibiens vont notamment être réalisés. « Le nouvel arrêté valide nos bonnes pratiques environnementales qui permettent à l’usine de Quessoy d’être certifiée ISO 14 001 depuis de nombreuses années, confirme Séverine Dudot. Soka a toujours eu cette volonté de devancer les exigences réglementaires notamment en termes de suivi acoustique, d’émission de poussières, etc. Cet engagement va se poursuivre. Il se traduit également au niveau sociétal avec un prêt à usage gratuit pour les agriculteurs locaux des terres non-exploitées, une priorité donnée aux fournisseurs du bassin d’emplois, etc. »

Soka à Quessoy est l'un des derniers exploitants de carrière de kaolin en France.
Soka à Quessoy est l'un des derniers exploitants de carrière de kaolin en France. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.