Côtes-d'Armor

Finance

Smile&Pay cherche collaborateurs à Trégueux désespérément 

Par Matthieu Leman, le 28 juillet 2021

L'entreprise Smile&Pay, qui propose des solutions d'encaissement mobile aux professionnels, connaît une croissance importante. Ses difficultés pour recruter plusieurs collaborateurs pourraient remettre en cause l’implantation costarmoricaine de la start-up parisienne.

Smile & Pay compte 35 salariés, dont cinq à Trégueux. Ils pourraient être douze si la fintech réussit à concrétiser ses recrutements.
Smile & Pay compte 35 salariés, dont cinq à Trégueux. Ils pourraient être douze si la fintech réussit à concrétiser ses recrutements. — Photo : Matthieu Leman

"Vais-je devoir fermer le site ?". Cette réflexion, de nombreux entrepreneurs l’ont eue lorsque leur entreprise rencontrait des difficultés. Mais quand Nicolas de Labarre, le directeur général de la fintech parisienne Smile&Pay, se pose la question à propos de son implantation de Trégueux (Côtes-d'Armor), ce n’est pas parce que la société spécialisée dans les solutions d’encaissement mobile marche mal, c’est parce qu’elle se développe si rapidement qu’elle doit embaucher et qu’elle n’arrive pas à pourvoir ces postes.

"Cela fait des mois que nous cherchons deux techniciens d’exploitation ou ingénieurs de systèmes réseau. Et ça devient critique", explique le DG, qui prévoit également entre trois et cinq recrutements supplémentaires de techniciens au quatrième trimestre 2021. Smile&Pay compte aujourd'hui 35 salariés, dont cinq à Trégueux.

Cinq millions d'euros levés en mars

Pourtant, la jeune pousse née en 2013, qui a levé cinq millions d’euros en mars, a beaucoup pour plaire. Une ambiance start-up et un développement, un temps freiné par la crise sanitaire, qui a repris un rythme soutenu. Elle prévoit de doubler son chiffre d’affaires en 2021, le portant à trois millions d’euros. Les ventes des 15 000 professionnels (commerçants, artisans, professions libérales, taxis, hôtels…) qui utilisent ses terminaux de paiement et son système de paiement en ligne devraient également quasiment doubler cette année, atteignant 200 millions d’euros.

Une performance remarquable pour une société qui n’a embauché son premier commercial qu’il y a quelques mois seulement. "La levée de fonds va permettre de mettre en place une équipe de 20 à 30 commerciaux avant la fin de l’année", prévoit Nicolas de Labarre. De quoi tenter de capter les professionnels qui seraient encore un sur deux en France à ne pas accepter le paiement par carte bancaire. "On estime que trois millions de pros vont s’équiper dans les trois ans", parie le dirigeant.

Favorisé par l'essor du paiement sans contact

Smile&Pay, qui possède deux établissements à Neuilly-sur-Seine et à Trégueux, dans les locaux de Cap Entreprises, a développé une offre de paiement mobile pour les boutiques, terrasses, en mobilité et à distance, ainsi qu’un encaissement en ligne. "Ce qui nous différencie des autres acteurs, c’est que l’interface, le dispositif et la tarification sont uniques. Et notre tarification est la moins chère du marché : 29 euros par mois et 0,65 % de commission quand Paypal, par exemple, prend 2,9 % et 35 centimes par paiement. La souscription se fait en ligne en quelques minutes", énonce Nicolas De Labarre.

Une facilité de souscription qui a séduit plusieurs banques qui proposent la solution Smile&Pay à leurs clients. C’est le cas notamment de Monabanq ou de certaines caisses de Banque Populaire. L’entreprise a également surfé sur les chèques numériques offerts aux entreprises pour offrir des packages comprenant son offre de paiement et la création d’un site internet marchand. Le paiement sans contact, qui a explosé depuis le début de la pandémie de Covid, sert également son développement.

Smile & Pay compte 35 salariés, dont cinq à Trégueux. Ils pourraient être douze si la fintech réussit à concrétiser ses recrutements.
Smile & Pay compte 35 salariés, dont cinq à Trégueux. Ils pourraient être douze si la fintech réussit à concrétiser ses recrutements. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail