Services

Saint-Denoual : Noret habille les cyclistes sur mesure

Par Sylvie Vennéguès, le 05 juin 2009

Si ça continue de bien «rouler» pour la maison Noret, leader français dans l'habillement cycliste sur-mesure en termes de volume et de fabrication, son directeur Jean-Noël Bonenfant a quand même dû changer de braquet, crise oblige!
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

«Depuis l'année dernière, nous avons baissé le volume de nos commandes», explique Jean-Noël Bonenfant, directeur de la société Noret, basée à Saint-Denoual et spécialisée dans l'habillement des cyclistes. «Bon an, mal an, le travail continue à entrer mais nous avons dû anticiper une baisse de notre activité en faisant moins appel à la main-d'oeuvre notamment.» Chez Noret, tout n'est bien entendu plus fait à la main. Six étapes sont nécessaires à la réalisation d'un maillot, depuis la création du modèle sur ordinateur qui requiert, à elle seule, quatre à cinq heures de travail, à la mise sous emballage. Mais les collections sont entièrement réalisées dans l'entreprise, une particularité qui fait, aujourd'hui, la réputation de la maison.




Potentiel de développement

Parmi les fidèles de la marque, fournisseur officiel des équipes de France de cyclisme depuis 1996, on trouve notamment Jeannie Longo et Michel Drucker. «C'est un vrai fan. Tous les deux ans, au Mondial du deux roues, à Paris, il vient sur notre stand acheter une nouvelle tenue», raconte Nicolas Bonenfant, le directeur commercial, frère de Jean-Noël, l'autre petit-fils du créateur de la maison Noret en 1939, Honoré Bonenfant. Aujourd'hui, en France, la société est le leader incontestable sur le marché des clubs cyclistes. En 2008, l'entreprise a réalisé 2,9M€ de chiffre d'affaires. Mais, malgré tout, la maison n'habille pas encore 5% d'entre eux. Aussi est-il aisé de mesurer son potentiel de développement avec un tel marché. «En plus, nous avons commencé à réaliser des équipements pour la pratique du roller, du triathlon et de l'athlétisme et nous projetons de nous lancer dans les vêtements de running», précise Nicolas Bonenfant.




Investissement technologique de 60.000€

Début janvier, la maison Noret a vu sa chasuble de sécurité homologuée au niveau national et, en octobre, elle annoncera un nouveau partenariat lors du Mondial du deux roues à Paris. Parallèlement, l'atelier numérique de la société, installé il y a trois ans, accueillera une nouvelle machine très en pointe technologiquement. Soit un investissement de près de 60.000 € pour que Noret conserve un temps d'avance sur ses concurrents.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.