Bretagne

Nomination

Sabrina Glatre, nouvelle présidente d’Émeraude Entreprises

Par Matthieu Leman, le 30 septembre 2022

Sabrina Glatre, qui dirige l’enseigne Les Puces Dinannaises, est la nouvelle présidente d’Émeraude Entreprises (ex Club des Entreprises du Pays de Rance). Le club qui regroupe des sociétés des secteurs de Dinan, Dinard, Saint-Malo et Dol-de-Bretagne, veut effacer les frontières pour promouvoir le dynamisme économique de ce territoire.

Sabrina Glatre est la nouvelle présidente d’Émeraude Entreprises.
Sabrina Glatre est la nouvelle présidente d’Émeraude Entreprises. — Photo : Matthieu Leman

Sabrina Glatre, 50 ans, est la nouvelle présidente d’Émeraude Entreprises, club créé en 2000 sous l’appellation de Club des Entreprises du Pays de Rance, rebaptisé il y a deux ans. La Costarmoricaine dirige Les Puces Dinannaises (450 000 euros de commissions en 2021, 2 salariés), une institution du dépôt-vente et de l’antiquité créée en 1982 par sa mère et connue jusqu’à il y a six mois sous le nom de Galerie de l’Occasion. Le développement d’une activité de vente de meubles neufs issus de litiges transport, qui représente aujourd’hui 20 % du chiffre d’affaires, a notamment présidé à ce changement. Sabrina Glatre est également présidente de la section commerce des Prud’hommes de Dinan.

Émeraude Entreprises compte 180 entreprises adhérentes, dont certaines emblématiques du territoire comme Cordon ou la Laiterie Malo. Une notion de territoire qui se trouve au centre de l’action de l’association, qui a la particularité de fédérer des PME situées sur deux départements, les Côtes-d’Armor et l’Ille-et-Vilaine, sur les secteurs de Dinan, Dinard, Saint-Malo et Dol-de-Bretagne. "Nous sommes le troisième bassin économique breton, avec 250 000 habitants et 20 000 entreprises en 2021", souligne celle qui est devenue la première femme présidente de l’association. "Le bassin économique est le même et pourtant les trains et les bus s’arrêtent aux limites des départements." Des frontières combattues par le club. "Nous n’en voulons plus car elles ne sont pas une réalité pour les entreprises", ajoute Natacha Gaysinski, animatrice du club et dirigeante de DIAConseils Ouest.

L’association intervient auprès des hommes politiques concernant certains des dossiers les plus sensibles du moment comme la fibre, la mobilité, le logement ou les énergies. Elle réunit ses adhérents une fois par mois, à travers des conférences, visites d’entreprise et événements plus conviviaux. "Ce qui ne signifie pas que les deux ne peuvent pas se cumuler, comme dernièrement lors de la visite des Viviers de la Rance (grossiste en coquillages et crustacés, NDLR), qui s’est terminée par une dégustation", s’amuse la Costarmoricaine.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition