Côtes-d'Armor

Banque

Interview Michèle Guibert (Crédit Agricole) : « Nous allons investir 30 millions d'euros dans nos agences »

Entretien avec Michèle Guibert, directrice générale du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor

Propos recueillis par Julien Uguet - 24 février 2020

Fort de bons résultats en 2019, le Crédit Agricole des Côtes-d’Armor veut accélérer la modernisation de son réseau de 88 agences locales afin de conforter son rôle de première banque du département. Michèle Guibert, directrice générale du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor, fait le point.

Michèle Guibert, directrice générale du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor.
Michèle Guibert est la directrice générale du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor. — Photo : @DR

Neuf mois après votre arrivée à la tête du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor, quel regard portez-vous sur l’économie costarmoricaine ?

Michèle Guibert : La première chose marquante est cette simplicité dans les relations, même si elles sont orientées business. Elles sont faciles et franches. Après, j’ai senti chez les Costarmoricains un véritable sentiment de fierté. Certes, le département est un petit territoire mais il offre une qualité de vie unique avec des prix immobiliers encore très accessibles, des charmes touristiques indéniables, etc. J’ai la certitude que ces éléments vont contribuer au dynamisme économique et à l’attractivité des Côtes-d’Armor dans les prochaines années. Alors certes, il manque certaines choses comme un pôle d’enseignement supérieur pour conserver encore plus de talents mais des solutions existent pour lever ces freins. Je pense, par exemple, à l’apprentissage qui est un axe important de notre politique de recrutement.

Comment se porte le Crédit Agricole des Côtes-d’Armor ?

Michèle Guibert : L’année 2019 a conforté notre place de premier partenaire bancaire du département. Nous enregistrons des performances records en termes d’investissement avec des réalisations de crédits en hausse de 14 % à 1,6 milliard d’euros. Tous les secteurs sont concernés. L’agriculture est en hausse de 11 %, l’habitat de 13 %, les entreprises de 42 %. Nous allons gagner de nouvelles parts de marchés. C’est une véritable satisfaction personnelle et collective même si nous devons rester vigilants dans un contexte de taux très bas, de réaménagement des crédits chez les particuliers, de survalorisation des entreprises, etc.

Cette dynamique est-elle le fruit de cette stratégie de proximité portée par la banque ?

Michèle Guibert : Notre réseau de 88 agences démontre aujourd’hui sa force. Tout en développant des solutions digitales, cette proximité relationnelle rassure nos clients. Cela nous amène, dès cette année, à accélérer la modernisation de nos agences locales. Nous venons de lancer un plan d’investissement de 30 millions d’euros à horizon 2023 pour que l’ensemble de notre réseau bascule dans notre nouveau concept commercial.

Quelle impulsion personnelle souhaitez-vous imprimer au Crédit Agricole des Côtes-d’Armor ?

Michèle Guibert : Notre projet Horizon 2022 est entré dans sa phase de concrétisation sur le terrain autour des thématiques de la satisfaction client, du capital humain et de l’exigence sociétale. Revendiquer d’être la banque du territoire nécessite de le comprendre parfaitement. Nous allons, par exemple, suivre plus finement des indices qui doivent nous permettre de mieux mesurer la manière dont sont perçues nos actions par nos salariés, nos clients et nos partenaires. Je souhaite également responsabiliser davantage nos 1 200 collaborateurs dans une logique de délégation afin de fluidifier les prises de décision en agence. Ce mode de management collaboratif doit permettre de révéler des talents en interne. C’est une manière de susciter de l’engagement et de la fierté.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail