Côtes-d'Armor

Technologies

Live-Out fait voyager virtuellement les personnes âgées dépendantes

Par Julien Uguet, le 18 juillet 2019

Fondée par Vincent Gérard, la société Live-Out, à Trégueux (Côtes-d'Armor), développe un logiciel de divertissements et de loisirs s’appuyant sur la réalité virtuelle, à destination des personnes âgées dépendantes.

Senior équipée d'un casque de réalité virtuelle de la société Live-Out dans les Côtes-d'Armor
La jeune entreprise costarmoricaine Live-Out s'appuie sur les casques de réalité virtuelle pour divertir et faire voyager les personnes âgées dépendantes en établissements médicalisés. — Photo : Live-Out

Le créateur

À 45 ans, Vincent Gérard a commencé sa carrière dans le monde de l’audiovisuel dans des boîtes de productions, des chaînes de télévision, etc. Pour muscler ses compétences, il se forme au journalisme et travaille à France Télévisions pendant près de dix ans. « En 2005, j’ai commencé à m’intéresser aux vidéos sur le web, ce qui m’a amené à suivre un master en web éditorial à Poitiers. » Il rejoint alors l’équipe de communication de la région Centre-Val de Loire pour laquelle il produit des contenus dédiés en flux continu. Il occupera ce poste jusqu’en 2017 avant de se lancer dans l’aventure Live-Out. Pour relever le challenge, il s'est associé avec le réalisateur Xavier de Cassan Floyrac et la professionnelle de santé Evelyne Veschambre.

Le concept

Basée à Trégueux (Côtes-d'Armor) depuis mai 2018, Live-Out crée des contenus audiovisuels de divertissement et de loisirs s’appuyant sur la réalité virtuelle pour un public bien ciblé : les personnes âgées dépendantes des établissements médicalisés. « En faisant entrer des technologies nouvelles dans les Ehpad, l’idée est d’apporter une solution supplémentaire pour limiter la dépression qui touche 33 % des résidents, explique Vincent Gérard. Notre premier produit s’appelle Escapad 360, un système qui permet de voyager à travers le monde en réalité virtuelle. » Il suit les conseils de son frère, entrepreneur en Côtes-d’Armor, pour venir tester sur ce territoire son concept. « Je me suis tourné vers l’hôpital de Tréguier qui nous a offert un terrain d’expérimentation pendant huit mois. » Le succès est au rendez-vous. « Parmi les exemples à citer, j’ai le souvenir de ce patient qui n’avait pas parlé depuis des mois. Quand il a enfilé le casque, il s’est mis à raconter une anecdote en rapport avec ce qu’il avait ressenti. » La solution, pour laquelle plus de 100 000 euros ont été investis, a été testée sur 70 personnes. « Dans plus de 90 % des cas, les gens ont ressenti des émotions. Les soignants les ont vus changer. »

Les perspectives

Depuis janvier 2019, Live-Out, installée dans la pépinière Cap Entreprises, a lancé la phase de commercialisation de sa solution. « L’ambition est de convaincre les grands groupes de maisons de retraite d’adopter notre solution. » Le modèle économique repose sur un abonnement mensuel de 280 euros sur 36 mois. « Nous leur fournissons une malle intégrée avec 23 films de 2 à 8 minutes, soit le temps maximum d’attention. » À terme, un fauteuil "œuf", amenant plus de confort, améliorera l’offre. « Nous produisons aussi de nouveaux films, comme des sauts en parachute ou des voyages à l’autre bout du monde, afin d’adapter les expériences aux demandes des résidents. »

Senior équipée d'un casque de réalité virtuelle de la société Live-Out dans les Côtes-d'Armor
La jeune entreprise costarmoricaine Live-Out s'appuie sur les casques de réalité virtuelle pour divertir et faire voyager les personnes âgées dépendantes en établissements médicalisés. — Photo : Live-Out

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.