Distribution

L’Intermarché d’André Trébouta à Pontivy change de main

Par Julien Uguet, le 28 octobre 2019

Fondé par l’incontournable André Trébouta, décédé subitement en 2016, l’Intermarché de Pontivy vient de changer de main. Le magasin de 5 200 m² a été repris par Sonia et Olivier Boussinesq, ex-dirigeant de l’Intermarché de Plaintel.

Olivier Boussinesq, nouveau gérant de l'Intermarché de Pontivy dans ses locaux.
Olivier Boussinesq a repris, avec sa femme Sonia, l'emblématique Intermarché de Pontivy fondé par André Trébouta. — Photo : @DR

Pilier de l’enseigne Intermarché, André Trébouta avait, à son décès 2016 à 69 ans, laissé un vide immense dans l’univers de la grande distribution bretonne. L’ex-boucher du concurrent Leclerc avait suivi Jean-Pierre Le Roch dans la création du Groupement des Mousquetaires. Après plusieurs postes de chef de rayon, André Trébouta était devenu adhérent à Paimpol en 1981 avant de rejoindre Pontivy 7 ans plus tard pour y créer son premier supermarché, transformé en hyper de 5 200 m².

Des Costarmoricains aux commandes

En 2019, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le 3e Intermarché de Bretagne, en termes de performances commerciales, avec l’arrivée aux commandes, via leur holding Boussico, des Costarmoricains Sonia et Olivier Boussinesq. « C’est un honneur et une chance, pour nous, de reprendre un paquebot comme celui d’André Trébouta que nous avons côtoyé lors de nos débuts à Intermarché, précisent Olivier Boussinesq. Ce qui a été construit à Pontivy est l’exemple même de la volonté de l’enseigne de marier services aux clients et proximité avec un territoire. »

Un groupe de cinq magasins

Respectivement originaires de Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales pour lui, et de Quessoy pour elle, les nouveaux dirigeants sont tombés dans l’univers de la GMS par hasard. « Après une école de commerce à Pau, nous avons poursuivi nos carrières à Paris avec des postes à responsabilité. Par le jeu des rencontres, nous avons mis un pied à Intermarché avant de reprendre le magasin de Plaintel. » En 10 ans, le couple Boussinesq a développé, dans et autour de ce petit supermarché de 2 400 m², bientôt portés à près de 3 000 m², de nombreux concepts déployés par l’enseigne. « Le magasin a été vendu à notre consœur immédiate, Audrey Piermé, qui dirige l’Intermarché de Trégueux. Il y avait une véritable logique territoriale. »
Avec le paquebot de Pontivy, Olivier et Sonia Boussinesq passent à la vitesse supérieure. « C’est un nouvel apprentissage car de la gestion d’un seul point de vente et d’une cinquantaine de salariés, nous supervisons désormais cinq magasins et 140 salariés. » Dans les faits, la holding Boussico reprend également les magasins de proximité Contact de Pontivy et Noyal-Pontivy, le Netto de Loudéac et le magasin de pièces automobile jouxtant l’hypermarché. « Le groupe représente un chiffre d’affaires cumulé de 60 millions d’euros. »

Pas de révolution à attendre

Propriétaire depuis le mois d’août, le couple Boussinesq entend, pour ses premiers mois, se glisser dans les pas de son prédécesseur. « André Trébouta s’était entouré de collaborateurs performants dont l’exigence au quotidien est à saluer, confirme Olivier Boussinesq. Nous n’allons pas révolutionner ce qui marche bien mais apporter notre touche personnelle autour de la digitalisation, des nouveaux services, etc. Les salariés du magasin se sont retrouvés orphelins de leur patron du jour au lendemain. Notre arrivée, après trois années d’attente, les rassure. »

Olivier Boussinesq, nouveau gérant de l'Intermarché de Pontivy dans ses locaux.
Olivier Boussinesq a repris, avec sa femme Sonia, l'emblématique Intermarché de Pontivy fondé par André Trébouta. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.