Côtes-d'Armor

Événement

Point de vue Les Oscars des entreprises à la croisée des chemins

Par Julien Uguet, le 09 mai 2019

Ancrés comme un évènement majeur de l’économie locale, les Oscars des entreprises des Côtes-d’Armor, après sept éditions, doivent réfléchir à l’évolution de leur modèle.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

En récompensant, pour la septième année consécutive, cinq entreprises du territoire, les Oscars des entreprises des Côtes-d’Armor ont une nouvelle fois démontré toute leur capacité à honorer de véritables talents. Du groupe transport et de logistique TMG à Loudéac, en passant par Pactisoud à Yffiniac, Biogroupe à Erquy, Protec Industrie à Trégueux et Loc Maria Biscuits à Lanvallay, la richesse du département n’est plus à prouver.

Cet enthousiasme ne doit pas occulter que les Oscars, après une édition 2019 globalement réussie, sont à la croisée des chemins, l’association organisatrice ayant subi des départs importants au sein de ses membres fondateurs. À commencer par son président, Jean-Yves Carillet, ex-directeur général du Crédit Agricole des Côtes-d’Armor, qui a rejoint l’Ille-et-Vilaine, ou encore son homme d’orchestre, David Hervé, ex-directeur de la communication de la banque mutualiste, nouveau directeur GL Events Exhibition à Brest.

L’édition 2019, dont Le Journal des Entreprises était membre du jury (comme chaque année depuis la création des Oscars), a témoigné de certaines faiblesses dans le sourcing des sociétés qui seront récompensées. C’est pourtant un enjeu capital pour la crédibilité de l’événement puisque les entreprises citées ne sont pas candidates mais détectées et proposées par les partenaires.

Si leur avenir n’est pas menacé, la question du chemin à prendre va se poser pour les Oscars. Le succès des Trophées du tourisme, organisés pour la première fois en 2019, a démontré qu’une soirée de remise des prix, plus dynamique et conviviale, et la force d’un collectif plus large, permettent d’injecter du sang neuf. L’association bénéficie déjà du soutien d’Enedis et de Bretagne Commerce International, mais l’ouverture à d’autres partenaires mérite d’être posée.

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.