Côtes-d'Armor

Politique économique

Les Côtes-d’Armor se dotent d’un plan de relance ambitieux pour 2021

Par Julien Uguet, le 01 février 2021

Entre aides renforcées à l’industrie, appels à projets, soutien à la rénovation énergétique et maintien de la cohésion sociale, l’État accélère son plan de relance dans les Côtes-d’Armor.

Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor.
Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor. — Photo : Julien Uguet

La mobilisation est générale et doit être l’affaire de tous. Les mots de Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor, sont sans ambiguïté. " L’Insee a annoncé que le PIB national avait reculé de 8,3 % en 2020. Le chômage et la pauvreté sont en hausse. L’État a été au rendez-vous dans le cadre des mesures d’urgence, dont de nombreuses perdurent toujours pour certains secteurs. Toutefois, nous devons apporter de nouvelles réponses afin d’aider les entreprises à se projeter sur les deux prochaines années. Cette réussite collective ne sera envisageable qu’à condition que les acteurs concernés, les entreprises, s’en saisissent, répondent aux appels d’offres et n’hésitent pas à solliciter l’administration. "

Logements sociaux et rénovation énergétique

Après une première enveloppe de 40,6 millions d’euros en 2020, dont 13,4 millions d’euros au titre de la compétitivité des entreprises (Ecovrac a ainsi reçu 400 000 euros, Cristalens 400 000 euros et Coraxes 552 000 euros), l’État va poursuivre son engagement en 2021. " Le premier volet concerne la transition écologique par des investissements dans de nombreux secteurs comme les transports et l’agroalimentaire, confirme Thierry Mosimann. Un appel à projets vient d’être lancé pour la rénovation des logements sociaux dans le département. Un autre concerne la réhabilitation des friches industrielles et commerciales. "

Autre exemple : un plan de modernisation des abattoirs de 23 millions d’euros à l’échelle de la Bretagne pour mieux prendre en compte le bien-être animal. Par ailleurs, en matière de rénovation énergétique, une nouvelle enveloppe dotée de 12 millions d’euros est prévue pour soutenir l’investissement public local des communes et les intercommunalités.

Un plan spécifique pour l’industrie

Sur le volet de la compétitivité, les technologies d’avenir sont particulièrement ciblées. Le plan de transformation numérique de l’industrie, imaginé sous forme d’une aide fiscale l’an passé, a ainsi été transformé en subvention à l’investissement.

Baptisé " Plan de relance pour l’industrie ", ce dispositif a déjà bénéficié au groupe ST Industries à Cavan (526 000 euros) et à SRMP Prolann à Rospez (800 000 euros). " Toutes les demandes seront regardées avec le même niveau d’attention, que l’on soit un groupe structuré ou une TPE/PME ", précise le préfet des Côtes-d’Armor.

Plus de cohésion sociale

Afin d’amortir les effets de la fracture sociale, le plan " Un jeune, une solution ", soutenant l’emploi, va voir ses crédits augmenter : contrat initiative emploi (+ 330 %), parcours emploi compétences jeunes (+ 254 %), insertion par l’activité économique (+ 27 %), etc. " On va traiter les situations au cas par cas, confirme Thierry Mosimann. Je prends le cas des 44 alternants qui avaient du mal à trouver une entreprise d’accueil au début de l’année 2021. La Direccte a été immédiatement saisie pour trouver une solution à chacun. "

Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor.
Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor. — Photo : Julien Uguet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail