Saint-Nazaire

Automobile

Les ambitions du breton Armoric Holding, seul candidat à la reprise du nazairien Sides

Par Amandine Dubiez, le 08 mai 2017

Le groupe breton Armoric Holding, qui fabrique des véhicules blindés, est le seul candidat à la reprise de Sides. Ses dirigeants veulent faire du fabricant nazairien de camions incendie « un champion national et européen du véhicule terrestre de sécurité ».

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Après avoir connu des actionnaires anglais, américain et allemand, la PME de Saint-Nazaire Sides s'apprête à repasser sous pavillon français et même breton. Armoric Holding, PME industrielle basée à Trémeur, dans les Côtes-d'Armor, est la seule à avoir déposé une offre de reprise devant le tribunal de commerce de Nantes le 3 mai, où le propriétaire de Sides, la holding allemande Bavaria Industriekapital, a obtenu une mesure de sauvegarde pour la PME de 190 employés. L'entreprise, leader en France pour la fabrication de camions de secours et de véhicules anti-incendie, qui réalisait 52 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, est en effet en difficulté depuis quatre ans, à cause de créances douteuses avec des clients africains et d'une forte dépendance à l'égard des fournisseurs. « Mais nous avons un carnet de commandes plein pour l'année », souligne Fabrice Orain, délégué CGT de Sides.

Fabrication de camions anti-émeute

C'est ce qui a en partie intéressé Frédéric Louis, le P-dg d'Armoric Holding, une PME spécialisée dans le blindage et la carrosserie à forte valeur ajoutée, qui fabrique notamment des véhicules blindés pour le secteur de la défense. Créée en 2009, le groupe breton réalise 30 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Il y a une très forte synergie entre nos activités et celles de Sides », explique Frédéric Louis, qui précise avoir un « plan d'action industriel » pour la PME de Saint-Nazaire.

« Un très bon réseau à l'export, notamment en Afrique »

Avec cette reprise, il compte en effet lancer un nouveau produit : un camion anti-émeute. « Nous avons déjà des clients intéressés, en Asie », précise le P-dg. « Nous savons concevoir la protection des camions, Sides pourra fabriquer le système de projection », poursuit Frédéric Louis. Ce nouveau produit complètera l'éventail de véhicules que propose déjà Armoric Holding à l'export pour le maintien de l'ordre, la sécurité civile, le transport de fonds ou la défense. L'export, c'est l'autre raison qui a motivé l'industriel à s'intéresser au site nazairien qui exporte 65% des 350 véhicules qu'il produit chaque année. « Sides a un très bon réseau à l'export, notamment en Afrique », observe Frédéric Louis.

Changement de fournisseurs

Il compte bien continuer à vendre aussi à l'étranger ce qui fait la réputation de Sides : les véhicules anti incendie. « On va créer un champion national et même européen du véhicule terrestre de sécurité », résume Frédéric Louis. Le groupe Armoric Holding a aussi l'intention de développer le service après-vente de Sides dont la performance est reconnue sur le marché. Pour rendre la production à nouveau rentable, les dirigeants du groupe breton ont un plan. Ils veulent réaliser des économies d'échelle en faisant travailler leurs propres fournisseurs. « Nos usines qui fabriquent des composants pourront les approvisionner », explique le P-dg d'une entreprise qui rassemble 200 personnes sur 6 sites industriels basés en France.

Ambiance tendue sur le site

Le profil de ce repreneur séduit a priori les syndicats de Sides, inquiets, depuis des mois, pour l'avenir de leur entreprise. « Il y a des synergies possibles», souligne Fabrice Orain. Prudent, le délégué CGT de Sides attend d'en savoir plus sur le nombre d'emplois menacés. « L'ambiance est tendue actuellement sur le site », observe-t-il. S'il est trop tôt, selon Frédéric Louis pour s'engager sur un chiffre, le P-dg évoque la suppression possible de plus d'une dizaine d'emplois pour retrouver le seuil de rentabilité.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.