Saint-Brieuc

BTP

L'entreprise Moullec mobilisée pour la rénovation de la cathédrale de Saint-Brieuc

Par Matthieu Leman, le 13 janvier 2022

L’entreprise Moullec participe à la nouvelle phase de travaux de restauration de la cathédrale Saint-Etienne de Saint-Brieuc. Le plan France Relance consacre 4,5 millions d’euros pour la restauration de l’édifice religieux briochin et des remparts de Dinan.

Philippe Moullec (à gauche) et Paul Guézenec, co-gérants de l’entreprise Moullec.
Philippe Moullec (à gauche) et Paul Guézenec, co-gérants de l’entreprise Moullec. — Photo : Matthieu Leman

L’entreprise Moullec, spécialisée dans la restauration du patrimoine, pierre de taille et menuiserie bois, basée à Lamballe, commence à travailler pour la troisième vague de travaux de rénovation de la cathédrale Saint-Etienne de Saint-Brieuc. La société aura participé aux trois tranches, pour un chiffre d’affaires d’1,8 million d’euros, soit un peu plus du chiffre d’affaires que l’entreprise a réalisé en 2020 (1,7 M€) et un peu moins de celui qu’elle a réalisé en 2021 (2,1 M€). Après deux tranches de travaux, dont la dernière a duré près de cinq ans et débouché sur la réouverture de lieu de culte, en juin 2021, les échafaudages ont fait leur réapparition sur l’édifice, cette fois à l’extérieur du vénérable bâtiment. "Sur cette nouvelle tranche, en plus des échafaudages, nous allons dégrader les joints ciments et réaliser un travail de taille de pierre plus important qu’à l’intérieur, à cause des dégradations dues aux intempéries", explique Philippe Moullec, le gérant, qui va passer la main à son fils et à son gendre cette année. L’entreprise compte 25 salariés.

Deux millions pour les remparts de Dinan

Trois autres sociétés vont intervenir sur ces travaux : l’entreprise lavalloise Grevet Prévosto, Bernard Électricité (Acigné, en Ille-et-Vilaine) et François-Michel Hay pour l’ingénierie (Cesson-Sévigné, 35). "L’État a traditionnellement une politique de restauration de son patrimoine", a expliqué le préfet des Côtes-d’Armor, Thierry Mosimann. "En Côtes-d’Armor, une importante campagne va également débuter pour la restauration des remparts de Dinan." L’État va y consacrer deux millions d’euros, tandis que l’enveloppe pour la cathédrale Saint-Etienne s’élève à 2,5 millions d’euros.

Le plan France Relance a accordé une enveloppe de 2,5 millions d’euros pour une nouvelle phase de travaux de restauration de la cathédrale Saint-Etienne.
Le plan France Relance a accordé une enveloppe de 2,5 millions d’euros pour une nouvelle phase de travaux de restauration de la cathédrale Saint-Etienne. - Photo : Matthieu Leman

Philippe Moullec (à gauche) et Paul Guézenec, co-gérants de l’entreprise Moullec.
Philippe Moullec (à gauche) et Paul Guézenec, co-gérants de l’entreprise Moullec. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail