Saint-Brieuc

Commerce

Point de vue L'échec du commerce briochin est collectif

Par Julien UguetResponsable d'édition, le 03 mai 2013

Le centre-ville de Saint-Brieuc se vide peu à peu de ses commerces. Mais à qui la faute ?

L'édito
L'édito — Photo : Le Journal des Entreprises

Avec près d'un magasin sur cinq vide, inoccupé ou à l'abandon, le commerce du centre-ville de Saint-Brieuc est en crise. La faute à qui ?

À des bailleurs et des propriétaires, pour lesquels le principal objectif est de tirer le profit maximum de leur bien, au risque de mettre en location, sans trouver de preneurs la plupart du temps, des cellules à la limite de l'insalubrité ?

À des élus qui n'ont rien fait pour freiner le développement des zones commerciales situées en périphérie, et à une municipalité qui n'a pas trouvé les clés pour une redynamisation durable de l'attractivité commerciale ?

À des commerçants briochins qui n'ont pas su, et pour certains pas voulu, se fédérer davantage et surpasser ainsi leurs intérêts personnels ?

À des clients, moi le premier, pour lesquels centres commerciaux et e-commerce parlent toujours plus.

Le malaise du commerce briochin reprend une petite dose de chacun de ces ingrédients. Et bien malin celui qui sera capable de trouver la bonne recette pour sortir de cet échec collectif persistant.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition