Saint-Brieuc

BTP

Témoignage Le programme croissance booste Ekko Pincemin

Par la rédaction, le 11 juillet 2017

Ekko Pincemin à Yffiniac fait partie de la dizaine d'entreprises bretonnes à bénéficier du programme croissance lancé par le réseau Entreprendre Bretagne. Codirigeant de la société avec Édouard Lefébure, Philippe Roué détaille cet engagement.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Je suis lauréat du réseau Entreprendre Bretagne depuis 2012 lors de ma reprise d'Ekko Pincemin à Édouard Lefébure, depuis redevenu mon associé. L'entreprise est historiquement spécialisée dans la construction en ossature bois, la charpente et les menuiseries. Après avoir vécu une période délicate en 2013, comme beaucoup de confrères du BTP, nous avons cherché une piste de diversification de nos activités autour d'une logique plus industrielle. Cette réflexion nous a conduits au concept e-loft qui reprend le principe de la réhabilitation des conteneurs maritimes mais en standardisant une offre autour du bois. »

Un cahier des charges strict

« L'objectif pour ce nouveau département d'Ekko Pincemin est d'aller vers une préfabrication la plus intégrée possible en atelier. Cette logique nous a amenés à développer une gamme de 9 maisons standardisées selon un cahier des charges bien précis. Le client particulier peut uniquement choisir certaines options, les dimensions des modules bois étant fixes. Pour mener à bien cet ambitieux projet, le réseau Entreprendre Bretagne nous a proposé de rejoindre le programme Croissance qui vise à soutenir les entreprises disposant d'un fort potentiel. Le préalable était que nous devenions constructeurs de maisons individuelles, ce que nous avons fait. En février 2016, notre dossier a été validé après un comité d'agrément ce qui nous a permis d'accéder à deux dispositifs. »

Un second atelier

« Le premier consiste à des facilités de financement auprès de BPI avec caution du réseau. Dans notre cas, nous avons réussi à nous financer auprès de notre partenaire bancaire traditionnel tant le projet apparaissait pertinent. Le soutien s'est élevé à 300.000 euros ce qui nous a permis d'acquérir un second bâtiment de 4.000 m² sur Pommeret pour monter les maisons en atelier. Mais le plus important reste la mise en place d'une sorte de comité de surveillance constitué de quatre membres qualifiée du réseau Entreprendre Bretagne. »

Un comité de surveillance

« Ce sont des chefs d'entreprises aguerris et extérieurs à notre monde qui viennent tous les trimestres, pendant deux ans, nous challenger. Ce n'est pas un suivi de complaisance mais bien un réel contrôle des orientations prises avec une dimension objective voire critique. La remise en cause est perpétuelle et c'est en cela que le programme Croissance est intéressant. Les premiers résultats portent leurs fruits puisque nous enregistrons de nombreuses commandes. À fin 2018, l'objectif est d'atteindre 100 maisons e-loft produites par an. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.