Santé

Le groupe Ressources T-Envie ouvre deux agences à Saint-Brieuc et Brest

Par Matthieu Leman, le 12 mai 2022

Le Groupe Ressources T-Envie a inauguré son agence Envie Autonomie de Saint-Brieuc, qui remet en usage du matériel médical. Le remboursement par la Sécurité sociale de ces équipements, qui devrait être effectif bientôt, pourrait encore accélérer le développement de l’entreprise d’inclusion, qui ouvre fin juin un établissement à Brest dans le Finistère.

Ludovic Blot (à droite), directeur général de Ressources T-Envie, et Henri Nogués (à ses côtés), d’Envie Autonomie Bretagne, ont fait visiter les ateliers briochins de l’entreprise d’inclusion.
Ludovic Blot (à droite), directeur général de Ressources T-Envie, et Henri Nogués (à ses côtés), d’Envie Autonomie Bretagne, ont fait visiter les ateliers briochins de l’entreprise d’inclusion. — Photo : Matthieu Leman

Le groupe breton d’entreprises d’inclusion Ressources T-Envie, né il y a 25 ans, a ouvert en décembre une nouvelle agence Envie Autonomie à Saint-Brieuc, après une première implantation en Bretagne à Rennes en 2017, où se trouve son siège. Ce nouvel établissement a été inauguré début mai en présence notamment du nouveau préfet du département, Stéphane Rouvé.

Envie Autonomie Bretagne est une entreprise d’inclusion qui remet en usage des équipements techniques (fauteuils roulants, lits médicalisés…) utilisés par des personnes âgées ou en situation de handicap. Ses clients sont des établissements de santé, sanitaires et sociaux, et des particuliers. Elle propose également des réparations et des pièces détachées. Dans la première agence de Rennes, qui compte dix salariés dont cinq en inclusion, 2 900 matériels ont été collectés (uniquement par dons) et 923 rénovés et revendus en 2021, pour un chiffre d’affaires de 280 000 euros. Après Saint-Brieuc, qui emploiera bientôt cinq collaborateurs, dont deux en inclusion, une autre agence ouvrira fin juin à Brest (Finistère). "Notre schéma de gouvernance est un modèle coopératif mais nous sommes une entreprise avant tout, avec un modèle économique d’entreprise", a confié Sébastien Penot, responsable régional Envie Autonomie Bretagne. Les structures régionales reçoivent un appui des deux fédérations nationales Envie Autonomie et Envie. Tous les bénéfices sont réinvestis en développement et en recrutements.

Économie circulaire, modèle de demain

"L’économie circulaire sera le modèle de demain", a milité Philippe Robin, directeur général de la Fédération Envie Autonomie (dont le siège est en Région parisienne), qui chapeaute les structures régionales, qui comptera avec les deux nouveaux établissements bretons 17 implantations en France, pour 65 000 aides techniques collectées et 15 000 personnes équipées en 2021. Son développement est cependant freiné par le non-remboursement par la Sécurité Sociale des équipements de seconde main. Si une loi autorisant ce remboursement a été votée en décembre 2019, ses décrets d’application ne sont toujours pas parus. Ils devraient l’être bientôt.

"L’enjeu est de limiter le gaspillage, d’améliorer l’accès aux équipements de santé et de créer des postes inclusifs", a souligné Philippe Robin. Ressources T-Envie revendique un chiffre d’affaires consolidé de 12 millions d’euros en 2021 et compte 220 salariés, dont 150 en inclusion. Il regroupe cinq entreprises et activités d’insertion, liées à l’économie circulaire : Envie Électroménager ; Envie Transport Bretagne ; Envie Autonomie Bretagne ; Envie Recyclage Bretagne et les magasins Trocabi. La prochaine implantation de Brest regroupera trois activités (autonomie, transport et électroménager) et comptera près de 60 collaborateurs.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition