Côtes-d'Armor

Agroalimentaire

Le Gouessant continue de miser sur Terres de Breizh

Par Jean Doméon, le 21 février 2018

Le Gouessant mise sur le développement de nouveaux produits pour confirmer la place prise dans les linéaires bretons par sa marque Terres de Breizh.

Photo : DR

Cap sur les volailles et les produits laitiers pour Le Gouessant. Acteur historique de la nutrition animale, la coopérative de Lamballe, poursuit, à l’instar de son voisin Cooperl Arc Atlantique, sa politique de diversification en aval de la filière. Sa marque Terres de Breizh, qui vient de fêter ses cinq ans, va se renforcer en accueillant, en 2018, à minima deux nouvelles références. « Nous avons démontré qu’il était possible de créer et d’imposer une marque dans les rayons des supermarchés et des hypermarchés bretons, précise Rémi Cristoforetti, directeur général du Gouessant qui a succédé à Jean-Charles Oisel, parti en retraite. Aujourd’hui, nous servons 5 départements et quelques magasins d’Ile-de-France. Nos adhérents agriculteurs et nos salariés peuvent être fiers collectivement de cette réussite commerciale car personne n’aurait misé sur notre initiative. »

Les pommes de terre ont montré la voie

Avec un chiffre d’affaires de 3 M€ enregistré en 2017, la gamme Terres de Breizh s’appuie actuellement sur trois familles de produits : pommes de terre, œufs et charcuterie soit près de 25 références. Plus de 50 % de l’activité est réalisée par les tubercules. « Nous avions les équipements pour les laver et les conditionner. La dynamique est plus longue pour le jambon ou les lardons car il était nécessaire de nouer un partenariat avec un industriel de la salaison. Les équipes de Jean Floch nous ont fait confiance car nous leur avons démontré que nous ne venions pas en tant que concurrent mais que notre offre était complémentaire. » Sans avancer encore de nom, les équipes du Gouessant confirment que des discussions sont en cours avec des industriels du lait ou de la volaille. « Il faut faire preuve de patience et de pédagogie. »

Une marque pour les agriculteurs

S’articulant autour de sa marque ombrelle « Fermes des 4 Soleils », label qui certifie déjà 130 de ses 1 800 exploitations partenaires, Terres de Breizh revendique clairement son attachement au terroir. « Notre objectif n’est pas de faire du volume pour du volume mais bien de démontrer qu’il est possible de segmenter d’une manière nouvelle les linéaires, ajoute Patrick Fairier. Nos adhérents ont choisi d’aller capter de la valeur ajoutée qui partait ailleurs. C’était le travail d’une coopérative comme la nôtre de les accompagner. Nous n’avons pas une démarche élitiste mais plus de qualité. »

Forte d’une équipe de 5 personnes, la business unit Terres de Breizh investit en moyenne 200 000 euros par an en marketing et communication. « Nous pouvons également compter sur nos éleveurs et producteurs pour animer les rayons le temps d’une soirée ou d’un week-end. Ce contact direct est apprécié des clients et vient en relais de notre équipe commerciale sur le terrain. Cela contribue également au référencement en centrale, nerf de la guerre pour accroître notre présence, de manière transversale, en point de vente. »

Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.