Côtes-d'Armor

BTP

Le constructeur de maisons modulaires E-Loft rejoint le groupe belge Etex

Par Julien Uguet, le 27 janvier 2021

Pour soutenir ses ambitions de développement à l’échelle nationale, le constructeur de maisons modulaires en bois E-Loft, basé à Ploufragan (Côtes-d’Armor), rejoint le géant belge du BTP, le groupe Etex.

Suite à la prise de participation majoritaire du groupe Etex, Philippe Roué reste aux commandes de la société E-Loft aux côtés d’Édouard Lefébure.
Suite à la prise de participation majoritaire du groupe Etex, Philippe Roué reste aux commandes de la société E-Loft aux côtés d’Édouard Lefébure. — Photo : Julien Uguet

Créé en 2012 par Édouard Lefébure et Philippe Roué, E-Loft à Ploufragan (Côtes-d’Armor) change de mains. Spécialisée dans l’habitat modulaire bois, la société vient de rejoindre le géant belge du BTP, le groupe Etex, via une prise de participation majoritaire. " Une récente étude de prospective a démontré que la construction hors-site, via des modules assemblés en usine, représentera entre 20 % et 30 % du marché à l’horizon 2030, précise Philippe Roué, qui reste, comme son associé, aux commandes opérationnelles d’E-Loft. De grands intervenants du secteur de la construction nous ont approchés au cours de ces deux dernières années. Le projet porté par Etex nous est apparu comme le plus pertinent au regard de notre vision de l’avenir de l’entreprise. "

Des usines en projet à Bordeaux, Lille et Lyon

Grâce au soutien d’Etex, E-Loft entend développer, de manière significative, son activité dans l’Hexagone dans les cinq prochaines années. De 50 collaborateurs en 2018, E-Loft comptait, fin 2020, près de 200 salariés pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. " Concrètement, tout en conservant notre siège social et notre usine en Côtes-d’Armor, nous envisageons dès maintenant des usines similaires à Lille, Bordeaux et Lyon afin de nous rapprocher des bassins de vie, ajoute Philippe Roué. Il faut bien comprendre qu’au-delà de trois heures de transport, nous perdons notre avantage concurrentiel sur de l’habitat traditionnel. Cette proximité géographique est nécessaire. "

E-Loft rejoint la division " New Ways " d’Etex (2,9 milliards d’euros en 2020), lancée en 2020 et qui développe des solutions de construction industrialisées et modulaires. " Au sein de notre portefeuille mondial d’entreprises, ce rapprochement renforce notre ambition de devenir un leader dans les solutions de construction durable orientées vers l’avenir ", confirme Paul Van Oyen, PDG d’Etex.

Constructeur du village des athlètes pour les JO 2024

Avec son nouvel actionnaire belge, E-Loft va bénéficier de l’implantation mondiale du groupe et de son expertise en termes de plateforme numérique et de processus de vente et de fabrication. " Pour répondre à une demande grandissante, qui nous a amenés à construire 150 maisons en 2020, nous avons investi dans un nouveau site de production de 22 000 m² sur le site Genesis Baie d’Armor à Ploufragan en 2018, ajoute Philippe Roué. L’outil n’est pas encore saturé et va nous permettre, d’ici les autres usines lancées, de répondre aux attentes d’un marché véritablement porteur. "

Philippe Roué et Édouard Lefébure, fondateurs d’E-Loft à Ploufragan.
Philippe Roué et Édouard Lefébure, fondateurs d’E-Loft à Ploufragan. - Photo : @DR

Dernier exemple en date : l’appel d’offres remporté par E-Loft pour fournir le bâtiment modulaire qui accueillera les athlètes sur le Village Olympique construit pour les JO 2024 de Paris. " C’est une véritable fierté car ce marché met clairement en lumière les compétences de l’entreprise, conclut Philippe Roué. On poussera l’ambition écologique de nos habitats en convoyant nos modules depuis le port du Légué par la Manche et la Seine jusqu’au cœur de la Capitale. "

Suite à la prise de participation majoritaire du groupe Etex, Philippe Roué reste aux commandes de la société E-Loft aux côtés d’Édouard Lefébure.
Suite à la prise de participation majoritaire du groupe Etex, Philippe Roué reste aux commandes de la société E-Loft aux côtés d’Édouard Lefébure. — Photo : Julien Uguet

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail