Services

Le Choix Funéraire : La clé du « low-cost »

Par Julien Uguet, le 06 juin 2014

Croissance Pour développer son réseau d'indépendants des pompes funèbres, Le Choix Funéraire mise sur le low-cost avec l'enseigne Eco Plus Funéraire. La coopérative de Pleslin-Trigavou veut aussi conforter son expertise sur la gestion des contrats prévoyance obsèque
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Fondée en 1992 dans les Côtes-d'Armor, du côté de Pleslin-Trigavou, l'entreprise de pompes funèbres Le Choix Funéraire prend le virage du low-cost avec le déploiement à grande échelle de son enseigne Eco Plus Funéraire. « Ce n'est en rien une marque discount, précise Philippe Martineau, directeur général. L'idée est d'offrir à nos adhérents un produit supplémentaire pour mettre un pied dans les zones urbaines où nous sommes sous-représentées. L'idée est de proposer une gamme réduite à deux cercueils, 24 plaques, 4 urnes, etc. autour d'un magasin normé qui s'appuiera en terme logistique et humain sur un point de vente mère sous signature Le Choix Funéraire. »




Le coût des obsèques passe de 3.200 euros à 1.350 euros

Testé avec succès pendant deux ans dans la Sarthe, au Mans et à Château-du-Loire, le concept enchaîne les implantations depuis le début de l'année 2014. « Nous sommes déjà à 20 magasins à Rennes, Nice, Toulon, Toulouse, Paris, etc. Globalement cette organisation nous permet de proposer un service à 1.350 euros tout inclus, là où le coût moyen des obsèques tourne aujourd'hui autour de 3.200 euros. » À cela s'ajoute un certain nombre d'options comme la location d'une chambre funéraire, le choix d'un bois plus noble, etc. « Notre secteur doit s'adapter au nouveau mode de vie des familles. Toutes ne veulent plus consacrer autant d'argent dans les obsèques. Cette nouvelle enseigne est une réponse. »




Création de deux sociétés financière

Conscient également de la fragilité de son modèle coopératif, avec des adhérents rattrapés par l'âge et une concurrence accrue des réseaux intégrés ou des sociétés d'économie mixte, Le Choix Funéraire finalise la création de deux sociétés financières qui doivent permettre de favoriser les reprises ou les créations d'activités. « Nos 150 associés viennent de souscrire un emprunt obligataire non convertible qui a permis de lever 1 million d'euros. L'idée est d'accompagner des jeunes dans leur projet de reprise ou d'installation. La seconde société financière doit nous permettre de lever auprès des banques des montants suffisants pour développer le réseau en propre via le rachat de concurrents par exemple. Le funéraire est un secteur qui avance vite. Il est nécessaire d'être prêts si une occasion se présente. »




Un cursus universitaire avec Paris Dauphine

Toujours sur le volet reprise, Le Choix Funéraire a ouvert en début d'année le premier diplômé universitaire de manager de centre funéraire en lien avec l'université Paris Dauphine. « La formation est un enjeu central dans nos métiers. 14 personnes sont actuellement en formation. Il s'agit pour l'instant d'employés ou de fils de. À terme, l'objectif est d'ouvrir le cursus vers l'extérieur. » Fort de 368 concessions actuellement réparties sur tout le territoire français, Le Choix Funéraire entend capitaliser sur tous ces projets pour séduire de nouveaux associés. Un solde net de 20 membres supplémentaires est attendu pour 2014. « Le chiffre d'affaires consolidé est actuellement de 169 millions d'euros pour 2.000 salariés. À côté de cela, le siège de Pleslin emploie 44 salariés pour un CA de 26 millions d'euros. »




Expert dans les contrats obsèques et prévoyance

Outre la gestion de la centrale d'achats commune, à laquelle plus de 300 pompes funèbres indépendantes adhèrent également, la structure costarmoricaine a développé une expertise sur le marché captif des contrats prévoyance obsèque. « Nous gérons actuellement 300.000 contrats en France pour le compte de banques ou d'assureurs. Il est important d'être présent sur ce créneau car c'est autant de travail pour nos associés à terme. Actuellement, 28 % des décès sont préfinancés. En 2020, ce sera 49 %. »

Le Choix Funéraire



(Pleslin-Trigavou) Président : Pierre Buil Directeur : Philippe Martineau 44 salariés Chiffre d'affaires 2013 : 26 millions d'euros


02 96 27 17 71

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.