Saint-Brieuc

Énergie

Lancement du cluster hydrogène en Côtes-d'Armor

Par Matthieu Leman, le 01 septembre 2021

Le 31 août, la CCI a lancé le cluster hydrogène en Côtes-d’Armor. 270 entreprises et collectivités ont assisté à cet événement qui vise à placer le département dans la course. Une station de production est prévue en 2023 et des stations de distribution attendues sur tout le territoire.

Le lancement du cluster hydrogène a également permis de découvrir l’une des deux voitures à hydrogène commercialisées actuellement : la Toyota Mirai.
Le lancement du cluster hydrogène a également permis de découvrir l’une des deux voitures à hydrogène commercialisées actuellement : la Toyota Mirai. — Photo : Matthieu Leman

L’image est saisissante et vaut peut-être autant que de longs discours : l’amphithéâtre du Grand Pré, à Langueux, affichait complet, ce 31 août 2021, pour le lancement du cluster hydrogène en Côtes-d’Armor, porté par la CCI. 270 représentants d’entreprises et de collectivités étaient venus découvrir les opportunités de cette énergie propre.

"C’est un moment important pour le projet hydrogène des Côtes-d’Armor", se félicitait Thierry Troesch, président de la chambre. Avant de souligner les opportunités que ce projet, né en 2019, présente pour les entreprises dans des domaines aussi variés que le chauffage, le transport, la manutention… et des applications dans les domaines agricoles et maritimes notamment. "Tout un écosystème vertueux pour des entreprises costarmoricaines."

Une station de production en 2023

Ce projet comprend une station de production d’hydrogène vert (produit grâce à de l’énergie renouvelable). Prévue pour 2023, cette usine d’une capacité de production de 450 kg, pourrait s’implanter aux Châtelets. Soit à proximité du dépôt des bus de l’agglomération. "En tant que collectivité, nous pouvons agir à travers la commande publique. C’est ce que nous avons fait avec une commande de dix bus à hydrogène, qui valent 1,25 million d’euros, ainsi que deux bennes à ordures", annonçait Ronan Kerdraon, président de Saint-Brieuc Armor Agglomération, qui reste cependant dans l’attente d’un potentiel engagement de l’Ademe, qui validerait ces achats qui se feraient progressivement, au rythme de trois véhicules par an.

Le cluster hydrogène est notamment porté par la CCI (ici, son président, Thierry Troesch).
Le cluster hydrogène est notamment porté par la CCI (ici, son président, Thierry Troesch). - Photo : Matthieu Leman

Cette station de production devrait être complétée par des stations de distribution, déployées sur l’ensemble des territoires des huit EPCI du département, dont une partie était présente en ce jour de lancement.

"Le cluster hydrogène aura pour ambition de structurer un écosystème territorial, afin d’informer, de former car ce sera un volet très important, et de développer les usages et le business des entreprises", concluait Thierry Troesch, finalement candidat à sa succession à la tête de la CCI.

Le lancement du cluster hydrogène a également permis de découvrir l’une des deux voitures à hydrogène commercialisées actuellement : la Toyota Mirai.
Le lancement du cluster hydrogène a également permis de découvrir l’une des deux voitures à hydrogène commercialisées actuellement : la Toyota Mirai. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail