Lannion

Accompagnement

La technopole Anticipa fait des deeptechs l'un de ses axes de travail prioritaires pour 2022

Par Matthieu Leman, le 29 juin 2022

À l’occasion de son assemblée générale, la technopole Anticipa, installée à Lannion, a dressé son bilan de l’année et annoncé ses priorités : deeptech, souveraineté économique et transition écologique. La structure compte 184 adhérents et bénéficie d’un budget de plus de 800 000 euros.

Le président d’Anticipa, Alain le Bouffant, et sa directrice, Estelle Keraval, ont présenté les résultats 2021 de la technopole.
Le président d’Anticipa, Alain le Bouffant, et sa directrice, Estelle Keraval, ont présenté les résultats 2021 de la technopole. — Photo : Anticipa

Bilan stable pour la technopole Anticipa, qui a accompagné treize créations d’entreprise en 2021, soit le même nombre qu'en 2020. Mais la dynamique est là, avec six jeunes pousses créées à fin avril sur le territoire couvert par la structure d'accompagnement (Guingamp-Paimpol Agglomération et Lannion-Trégor Communauté).

"Les confinements ont donné des idées et des envies aux porteurs de projet de se lancer", estime Estelle Keraval, directrice d’Anticipa. Plus largement, la Costarmoricaine a dévoilé plusieurs axes de travail prioritaires pour la technopole. En premier lieu, la deeptech (entreprises à fort potentiel technologique ou industriel, disposant d’un fort avantage compétitif). Le projet SIA Deeptech, porté par les sept technopoles bretonnes en partenariat avec la SATT Ouest Valorisation avec le soutien de Bpifrance et de la Région, vise à renforcer l’émergence et le parcours d’accompagnement des projets d’entreprises deeptech issus de la recherche académique.

Renforcement de la RSE

En second lieu, la souveraineté économique. "Il s’agit de maintenir le savoir-faire sur le territoire. On travaille sur les enjeux nationaux pour assurer le maintien des connaissances et de l’industrialisation ici", confie Estelle Keraval. Enfin, le troisième axe est la transition écologique. "Les entreprises sont attendues sur le renforcement de la RSE. Nous accompagnons des projets à impact et vertueux pour l’environnement comme Taxirail (modules autonomes de transport ferroviaire, NDLR) ou Millenium (matériaux recyclés dans la construction, NDLR)". La cybersécurité mobilisera également les collaborateurs de la technopole.

Sept lauréats de l’incubateur régional Emergys ont été mis à l’honneur : Anemon, Germie, Loralys, Twinsys, Armor Arsenal, Veriftoo et Millenium.
Sept lauréats de l’incubateur régional Emergys ont été mis à l’honneur : Anemon, Germie, Loralys, Twinsys, Armor Arsenal, Veriftoo et Millenium. - Photo : Anticipa

75 entreprises ont été accompagnées en 2021, ainsi que 56 étudiants. Sept implantations ont été réalisées sur le territoire : l’IRT b-com, Qualcomm, DevMachine, Sipartech, Tekalis, Wavetel et SF2I.

La technopole Anticipa compte 184 adhérentes (entreprises, enseignement, écosystème local ou régional). Elle a bénéficié en 2021 d’un budget de 850 000 euros. Un déficit de 7 500 euros est venu clôturer le bilan. En 2022, Anticipa, qui emploie dix collaborateurs, dispose d’un budget de 830 000 euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition