Côtes-d'Armor

Industrie

La Métallerie Goude récolte les fruits de sa nouvelle implantation

Par Matthieu Leman, le 12 septembre 2022

La Métallerie Goude bénéficie d’une plus grande visibilité dans les locaux qu’elle a fait construire à Saint-Brandan. L’outil de production s’est étoffé et la capacité de stockage a augmenté. La PME se développe sur le marché des terrasses suspendues. Autour de son implantation, des cellules commerciales vont être construites.

La Métallerie Goude bénéficie désormais d’une surface de 1 200 m².
La Métallerie Goude bénéficie désormais d’une surface de 1 200 m². — Photo : Matthieu Leman

Un peu plus d’un an après son déménagement dans de nouveaux locaux à Saint-Brandan (Côtes-d'Armor), la Métallerie Goude (700 000 euros de chiffre d’affaires en 2021, 8 salariés), spécialisée dans la métallerie et la serrurerie (escaliers, garde-corps, portails, clôtures), tire un bilan satisfaisant. L’installation dans des locaux plus grands (1 200 m² au lieu des 800 m² antérieurs) lui a permis de se doter d'une cabine de peinture (pour un coût de 60 000 euros) et d'un pont roulant (20 000 euros), qui ont réduit le recours à la sous-traitance et apporté de la souplesse à la production.

Plus lumineux, le bâtiment, qui aura nécessité d’un investissement d’un million d’euros, offre un meilleur confort de travail aux salariés. "Nous avons opté pour des aménagements allant au-delà des normes en matière de luminosité et d’isolation acoustique", souligne Manuella Rouault, responsable administrative et commerciale de la société gérée par Jean-Luc Rouault. Ces installations ont bénéficié d’aides de la Carsat. D’autres vont suivre, notamment un nouveau système d’aspiration des fumées.

Stockage d'acier

Ces conditions de travail optimisées ne préservent pas pour autant l’entreprise des difficultés de recrutement. Un poste est ouvert en production tandis qu’au bureau d’études, le choix s’est porté sur la formation d’un salarié, par l’intermédiaire du centre de formation informatique Synthèses, basé à Rennes, qui a dispensé un enseignement spécifique au logiciel utilisé.

La plus grande surface du bâtiment a également permis de stocker l’acier, une pratique nouvelle répondant à la flambée des prix de la matière première. "Auparavant, nous commandions lorsque nous allions intervenir chez le client. Aujourd’hui, les commandes sont passées dès la signature du contrat", confie Manuella Rouault. L’inflation a été en partie répercutée sur les prix pratiqués par la PME afin de préserver ses marges. Pour participer à l’appel à la sobriété énergétique lancé par le gouvernement, la Métallerie Goude a déjà limité l’allumage d’une partie de son éclairage intérieur et va éteindre son enseigne lumineuse à partir d’une heure du matin.

Visibilité accrue

Le nouvel emplacement des établissements Goude, situés rue Saint-Eutrope et désormais visibles des voies de circulation, a eu des effets commerciaux bénéfiques. "Auparavant, nos clients venaient par le bouche-à-oreille. Maintenant, ils viennent également parce qu’ils nous ont vus", explique la responsable de l’entreprise, dont les clients sont des particuliers qui font appel à elle pour des escaliers, garde-corps, clôtures et autres portails. Une récente activité se développe, celle des terrasses suspendues. Elle représente déjà 10 à 15 % du chiffre d’affaires.

Les travaux continuent sur le site de Saint-Brandan qui, outre la métallerie, va comprendre une station de lavage ainsi que trois modules commerciaux de 80 m², dont le permis de construire a été déposé au début de l’été. Ces cellules sont à vendre, comme deux autres terrains que le couple Rouault avait acquis en même temps que celui où a été édifiée l'entreprise. 

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition