Côtes-d'Armor

Technologies

Kiomda veut faciliter le comptage

Par Julien Uguet, le 28 février 2019

Fondée par Jean-Claude Dubois dans les Côtes-d'Armor, la société Kiomda conçoit un petit boîtier noir qui permet de compter les visiteurs lors d’un événement.

Jean-Claude Dubois, fondateur de Kiomda à Lannion.
Jean-Claude Dubois, fondateur de Kiomda à Lannion. — Photo : @DR

Le créateur

À 56 ans, Jean-Claude Dubois est une figure incontournable de la technopôle de Lannion. Cet ingénieur électronique et informatique a travaillé pour de nombreuses PME des télécoms (Novatech, Keopsys, etc.) avant de participer, en 2003, à la création d’Eco-compteur. Pendant 14 ans, il aura assuré la direction technique du leader mondial du comptage des mobilités douces (vélos, piétons, etc.). « J’ai vécu une belle expérience avec le lancement de nombreuses innovations et le dépôt de brevets pour les protéger. L’aventure s’est terminée mais elle me permet aujourd’hui de rebondir avec le projet Kiomda. »

Le projet

Kiomda, qui veut dire « combien » en espéranto, se matérialise par un petit boîtier noir qui permet de compter les visiteurs lors d’un événement unique. « Ce concentré de technologie a pour objectif de proposer aux organisateurs de manifestations culturelles ou sportives un service de mesure fiable de leur fréquentation. L’idée est de sortir des estimations visuelles comme beaucoup le font actuellement. » Kiomda s’appuie sur un capteur thermique matriciel qui détecte les passages devant son faisceau. « J’atteins aujourd’hui une précision de plus ou moins 10 % sur des comptages réalisés a minima toutes les 15 minutes. Il est possible, via une application mobile sur smartphone, de suivre les données en instantanée grâce à la technologie Sigfox intégrée. Toutefois, l’idée reste d’apporter un service complémentaire d’analyse des données en aval. »

Les perspectives

Contrairement à toutes les solutions proposées sur le marché, vendues, Kiomda n’est commercialisée qu’à la location. « J’ai choisi cette stratégie, car je m’adresse à des événements temporaires souvent avec des moyens financiers restreints. Cette organisation me permet de proposer des tarifs relativement accessibles car mes principaux clients seront des associations ou des collectivités. Les tarifs s’échelonnent de 97 euros à 147 euros HT par jour. » Visant un marché national, Jean-Claude Dubois laisse aussi à ces loueurs le soin d’installer eux-mêmes le boîtier Kiomda. « Vu sa taille, compacte, je leur envoie par la Poste et eux me le retournent par le même canal. »

Pour réussir son lancement, le créateur s’est appuyé sur la coopérative d’activités et d’emploi Avant-Premières pour l’aider dans le portage administratif. « C’est un plus quand on se lance en solo. Je peux ainsi ne me concentrer que sur les ventes et la fabrication, sous-traitée à 100 % à des entreprises du Trégor. C’était à mes yeux un enjeu essentiel. »

Jean-Claude Dubois, fondateur de Kiomda à Lannion.
Jean-Claude Dubois, fondateur de Kiomda à Lannion. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.