Côtes-d'Armor

Nautisme

Jean-Philippe Baron fait de son bateau un outil de communication pour les entreprises

Par Matthieu Leman, le 26 juillet 2021

Le Costarmoricain d'adoption Jean-Philippe Baron veut mettre à disposition des entreprises son bateau de 18 mètres, à des fins de communication externe ou pour renforcer la cohésion des salariés. Le retraité envisage aussi des transports de passagers à la voile.

Jean-Philippe Baron (deuxième à partir de la gauche) et une partie de l’équipage qui effectuera le troisième voyage du bateau Le Félicie cet été.
Jean-Philippe Baron (deuxième à partir de la gauche) et une partie de l’équipage qui effectuera le troisième voyage du bateau Le Félicie cet été. — Photo : Matthieu Leman

Jean-Philippe Baron a revêtu sa casquette de capitaine et attend son visiteur sur le pont du Félicie, qui mouille devant Saint-Cast-le-Guildo (Côtes-d'Armor). Ce 18 mètres plan Presle en aluminium appartient à l’association Passe-Coque, dont la vocation est de faire revivre de vieux bateaux.

Le Breton d’adoption, au riche parcours professionnel réalisé notamment dans le conseil, fourmille d’idées pour occuper sa retraite. Il a imaginé une offre à destination des entreprises qui n'ont pas les moyens de communiquer en parrainant un Vendée globe ou une Transat Jacques Vabre. Au sein d'une SARL encore à créer, il conseillera ces sociétés dans leur choix de sponsoring, qu'il soit lié à un bateau ou à des événements liés à la mer. En termes de communication interne, la structure proposera des sorties de cohésion sur le Félicie, qui dispose de neuf couchettes et peut accueillir jusqu'à douze personnes sur une journée. "Même à leur époque, Christophe Colomb ou La Pérouse avaient besoin de sponsors pour naviguer", rappelle Jean-Philippe Baron dans un sourire.

Une création - transmission

Son plan de marche est de créer la SARL et de trouver "un jeune entrepreneur" pour la lui transmettre ensuite. "J'accompagnerai la personne en lui transmettant mon expérience. Il y a de la demande, je sens que ça fonctionnera", assure le retraité.

Jean-Philippe Baron a également l’ambition de développer de la formation en matière de navigation hauturière en Bretagne nord. Le Félicie en est à son troisième voyage avec, à chaque fois, un équipage différent. Après un trajet Antibes-Saint-Cast fin mai, le bateau est parti pour l’Irlande le 23 juillet. En décembre, il effectuera un tour de l’Atlantique. "L’idée est de naviguer utile. Nous allons livrer du matériel orthopédique en Afrique pour une ONG par exemple", reprend-il. "Des entreprises peuvent s’y associer." En attendant, des opérations commerciales avec le bateau seront organisées cet été avec la nouvelle épicerie du port de Saint-Cast et des restaurants.

Enfin, l’idée de construire un bateau de transport de passagers à la voile, en prenant exemple sur l’expérience du voilier cargo de l'entreprise finistérienne Grain de Sail, est en réflexion, comme l’idée de créer une activité de préparation de bateaux à Saint-Brieuc.

Jean-Philippe Baron (deuxième à partir de la gauche) et une partie de l’équipage qui effectuera le troisième voyage du bateau Le Félicie cet été.
Jean-Philippe Baron (deuxième à partir de la gauche) et une partie de l’équipage qui effectuera le troisième voyage du bateau Le Félicie cet été. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail