Lannion

Télécoms

Jaggo Solutions améliore les diagnostics des smartphones

Par Matthieu Leman, le 17 mai 2022

Jaggo Solutions, créée en mars 2020 par trois ingénieurs télécoms, a développé un outil logiciel qui permet de simplifier les tests de comptabilité entre les réseaux nationaux et les nouveaux modèles de mobile. En phase avec son business plan, la start-up pourrait changer de vitesse en intégrant à son outil la correction des défauts constatés.

Gaëtan Le Pessot (à gauche) et Jean-Claude Le Rouzic ont créé Jaggo Solutions avec Abdoul-Karim Damien (absent sur la photo).
Gaëtan Le Pessot (à gauche) et Jean-Claude Le Rouzic ont créé Jaggo Solutions avec Abdoul-Karim Damien (absent sur la photo). — Photo : Matthieu Leman

Les créateurs

Jean-Claude Le Rouzic, Gaëtan Le Pessot et Abdoul-Karim Damien ont créé Jaggo Solutions en mars 2020. Ingénieurs télécoms, les trois hommes, âgés respectivement de 50, 42 et 41 ans, ont une longue expérience dans ce secteur d’activité. En 2015, c’est à Orange Lannion qu’ils se trouvaient lorsque l’entreprise leur a confié un projet avec un double objectif : garantir la qualité des smartphones vendus en boutiques Orange et éviter de mettre en production des téléphones présentant un risque pour le réseau. Après sept ans de développement, la solution développée est validée et les trois hommes décident de racheter le logiciel et de lancer leur propre entreprise. Depuis 2021, ils ont reçu environ 120 000 euros d’aides d’Emergys Bretagne, du prêt Phar (Région), de la French Tech, tandis que la start-up est hébergée par la technopole Anticipa installée à Lannion.

Le concept

Les fabricants de smartphone doivent procéder à des tests afin de qualifier leurs nouveaux produits auprès de chaque opérateur et dans chaque pays où ils seront utilisés. Ce qui amenait les équipes de ces fabricants à voyager pour effectuer ces qualifications fonctionnelles qui varient selon les fournisseurs mais aussi les infrastructures du pays. La Jaggobox développée par Jaggo Solutions permet de répliquer à l’identique le comportement d’un réseau afin que les tests puissent être réalisés sans se déplacer et en un minimum de temps. Un concept baptisé "le mobile reality testing" par les trois créateurs. "La Jaggobox permet d’exposer le mobile à une réalité qui sera la même que s’il était dans le pays", expliquent Jean-Claude Le Rouzic, président de la SAS, et Gaëtan Le Pessot, directeur financier. "On vend les réseaux d’Orange, de Deutsche Telecom… reproduits en moyen de test. Ils sont installés dans la Jaggobox et soumis à 1 500 tests automatisés." Un tour de force technologique dont les clients potentiels, les fabricants mais aussi les opérateurs, qui testent également les appareils destinés à entrer dans leurs boutiques, ont du mal à croire possible. "Il y a une cinquantaine de serveurs différents dans un réseau, c’est un vrai challenge technique. On arrive à les convaincre par la démonstration."

Les perspectives

Le chiffre d’affaires de la start-up restera secret mais il se révèle en phase avec le business plan. L’outil vendu est "un lego avec énormément de briques logicielles", ce qui permet de proposer différents services, comme de l’expertise, ce qui a été le cas en 2021 pour un opérateur qui propose des réseaux d’organisation de secours en cas de catastrophe naturelle. Un investisseur, qui souhaite rester anonyme, a rejoint l’équipe, apportant de l’argent et du réseau notamment. Des contrats importants pourraient être signés prochainement. Et l’avenir pourrait être encore plus prometteur avec le développement d’une fonctionnalité déterminante du logiciel. "Nous travaillons sur les composants électroniques pour faire en sorte que l’outil ne se contente pas de donner le diagnostic de ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, mais qu’il corrige les défauts constatés, grâce à de l’intelligence artificielle." Un prototype fonctionne déjà et la solution pourrait être proposée avant la fin de l’année. L’objectif est de compter une quinzaine de salariés dans les trois à cinq ans.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition