Services

Immobilier : Pierreval confirme son ancrage en Bretagne

Par Julien Uguet, le 10 juillet 2017

Le groupe immobilier Pierreval avait fait son apparition dans le paysage immobilier des Côtes-d'Armor en 2009 avec la reprise de Celeos.
En investissant 2,5 millions dans un nouveau siège administratif à Plérin, son directeur délégué, Éric Rioux, confirme la volonté de l'opérateur de s'installer durablement.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

N
euf ans après la reprise des actifs de Celeos, la dynamique Pierreval se confirme en Côtes-d'Armor ?

« Effectivement. Nous sommes bien installés en Côtes-d'Armor et démontrons, par ce nouvel investissement réalisé au nom du groupe Pierreval, que nous comptons rester dans le département encore longtemps. Au-delà des infrastructures, nous avons la chance d'être entourés de collaborateurs fidèles et expérimentés. C'est un mix entre ceux qui avaient vécu l'ancienne aventure et d'autres arrivés depuis. Le siège social de Pierreval, présidé par Yann Doffin, est basé à Poitiers mais l'ensemble des services administratifs, architecte, suivi des chantiers, planification, etc. est centralisé sur Plérin. C'est une réelle marque de confiance et d'engagement. »

Que représente ce nouvel investissement pour le groupe ?

« L'enveloppe du rachat et des travaux sur le bâtiment Eleusis 5 est de 2,5 millions d'euros. Nous en occupons le rez-de-chaussée et conservons notre locataire Publicis à l'étage. L'idée était véritablement d'améliorer les conditions de travail de notre cinquantaine de salariés et de préparer la trentaine de recrutements qui s'annonce dans les 18 mois à venir. »

Comment se porte le groupe Pierreval d'ailleurs ?

« Nous sommes en pleine croissance avec plus de 300 collaborateurs répartis sur 12 sites en France pour un chiffre d'affaires qui a atteint 180 millions d'euros en 2016. Ces performances sont, certes à mettre au profit de rachats ces dernières années, mais aussi par de la croissance externe avec de plus en plus de logements vendus. Nous avons déjà des projections de marchés qui nous offrent de belles perspectives financières jusqu'en 2019. C'est une réelle fierté. »

Cette croissance s'effectue majoritairement en région parisienne ?

« C'est un fait. Dans notre métier historique de promotion immobilière, nous avons développé une certaine compétence en région parisienne. C'est aujourd'hui 50 % de l'activité. Mais l'idée est bien de servir toutes les régions de France, et aussi la Bretagne avec de beaux projets en cours à Quimper, Guipavas, à Noyal-Châtillon, etc.

Saint-Brieuc est aussi dans votre viseur ?

« Nous venons de racheter la clinique de la gare en coeur de ville. Le projet est de détruire cet immeuble et d'y reconstruire 67 logements, du T1 bis au T4, pour un investissement de 9 millions d'euros. Afin de ne pas déstabiliser le marché, la commercialisation se fera en deux temps avec une première tranche que nous espérons livrables à l'automne 2018. Saint-Brieuc a un véritable potentiel. »

L'immobilier d'entreprise vous intéresse-t-il ?

« Je ne répondrais pas non car le métier de promoteur immobilier est aussi celui-là. Nous sommes actuellement davantage centrés sur la vente en bloc, les immeubles collectifs et les viabilisations de terrains à bâtir. On ne s'interdit toutefois rien car nous menons déjà des opérations pour des entreprises. C'est un marché à développer pour Pierreval. »

Groupe Pierreval

(Poitiers/Plérin)

P-dg : Yann Doffin

300 salariés

Chiffre d'affaires 2016 : 180 millions d'euros

02 96 79 98 98

www.pierreval.com

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture