Côtes-d'Armor

Financement

France Relance : 230 millions d'euros injectés en Côtes-d'Armor

Par Matthieu Leman, le 22 juillet 2021

<p>Le préfet des Côtes-d’Armor a annoncé les chiffres des aides de l'État aux entreprises des plans de soutien et de relance dans le département. 400 millions d’euros et 230 millions ont été respectivement injectés dans les entreprises costarmoricaines.</p>

Le préfet, Thierry Mosimann (entouré de Benoit Flocon, DAF, à sa gauche, d’Eric Sauer, président à sa droite et de Cédric Bonenfant, directeur de production peinture) a annoncé les chiffres de l’engagement de l’État lors d’une visite à l’entreprise Max Sauer, à Saint-Brieuc, le 19 juillet.
Le préfet, Thierry Mosimann (entouré de Benoit Flocon, DAF, à sa gauche, d’Eric Sauer, président à sa droite et de Cédric Bonenfant, directeur de production peinture) a annoncé les chiffres de l’engagement de l’État lors d’une visite à l’entreprise Max Sauer, à Saint-Brieuc, le 19 juillet. — Photo : Matthieu Leman

Le préfet des Côtes-d’Armor, Thierry Mosimann, a communiqué les chiffres des aides de l’État aux entreprises depuis le début de la pandémie, à travers les plans de soutien puis de relance. À la mi-juillet, 230 millions d’euros, sur les 100 milliards du plan au niveau national, ont été investis dans le département dans le cadre de France Relance. Cette somme se décline en un volet transition écologique qui pèse pour 117 millions d’euros, une partie compétitivité des entreprises (100 millions d’euros) et le volet Cohésion sociale (treize millions d’euros).

Un plan de soutien de 400 millions d’euros

Parmi la palette de mesures, la baisse des impôts de production pour 58 millions d'euros a bénéficié à 5 800 entreprises. Les aides à l'investissement de transformation vers l'industrie du futur ont concerné 60 entreprises pour une somme totale de 5,8 millions d'euros. Les investissements consacrés à la souveraineté technologique (cybersécurité, 5G) ont profité à 19 sociétés à hauteur de 32 millions d'euros. Les soutiens à l'export (139 000 euros) et à la numérisation (140 000 euros) ont été affectés respectivement à 17 et 278 entreprises.

Concernant le plan de soutien, qui court depuis mars 2020, 400 millions d’euros ont été distribués aux entreprises costarmoricaines. Le fonds de solidarité a représenté 222 millions d’euros et profité à 1 400 entreprises. Le financement de l’activité partielle des salariés a représenté une dépense de 145 millions d’euros, pour 233 000 fiches de salaire. Les exonérations de cotisations sociales ont été de 23 millions d’euros, tandis que 4 337 sociétés ont obtenu un prêt garanti à hauteur de 578 millions d’euros au total.

Le préfet, Thierry Mosimann (entouré de Benoit Flocon, DAF, à sa gauche, d’Eric Sauer, président à sa droite et de Cédric Bonenfant, directeur de production peinture) a annoncé les chiffres de l’engagement de l’État lors d’une visite à l’entreprise Max Sauer, à Saint-Brieuc, le 19 juillet.
Le préfet, Thierry Mosimann (entouré de Benoit Flocon, DAF, à sa gauche, d’Eric Sauer, président à sa droite et de Cédric Bonenfant, directeur de production peinture) a annoncé les chiffres de l’engagement de l’État lors d’une visite à l’entreprise Max Sauer, à Saint-Brieuc, le 19 juillet. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail