Côtes-d'Armor

Industrie

En développement, Remorques Chevance investit sur son site

Par Matthieu Leman, le 18 novembre 2022

Remorques Chevance investit dans une nouvelle machine de découpe plasma et va construire un nouveau bâtiment pour accueillir son service méthode et son bureau d’études. La PME, spécialisée dans la remorque agricole, bénéficie du déploiement de son ERP et envisage un investissement dans la robotique.

Bruno Chevance est la deuxième génération à la tête de l’entreprise.
Bruno Chevance est la deuxième génération à la tête de l’entreprise. — Photo : Matthieu Leman

Remorques Chevance, qui fabrique des remorques pour le monde agricole et le BTP, réalise un excellent exercice. Le chiffre d’affaires de la SARL familiale créée en 1965 par Robert Chevance, devrait atteindre 9 millions d’euros en 2022, en hausse de 35 % par rapport à 2021. La PME installée à Grâces compte 47 salariés.

"Le marché a été très fort dans l’agricole", se félicite Bruno Chevance, qui a pris la suite de son père en 2003. "Ce développement est également le résultat du déploiement d’un ERP qui nous a permis d’avoir plus de capacité de production. Ce travail long et fastidieux, commencé en 2017, porte ses fruits."

Pour accompagner cette tendance, l’entreprise a investi dans une nouvelle machine de découpe plasma, pour un investissement de 300 000 euros. La machine arrivera au printemps 2023. Parallèlement, un nouveau site internet a été lancé en ce mois de novembre. La construction d’un nouveau bâtiment de 300 m² qui accueillera le service méthode et le bureau d’études de la PME est également prévue en 2023. Le coût de ce nouvel effort financier n’est pas encore arrêté. Enfin, 2024 devrait être le théâtre d’un investissement dans la robotique.

300 véhicules par an

Remorques Chevance vend ses produits exclusivement via un réseau d’une centaine de concessionnaires. Il conçoit et produit environ 300 véhicules par an : bennes, plateaux, bétaillères et épandeurs. Pour ces derniers, l’entreprise a développé une technologie qui permet un épandage de précision, par dosage à l’hectare, qui se vend particulièrement bien dans les régions où le lisier est rare. "Nous possédons une expérience, depuis près de 60 ans, et une connaissance du marché qui font notre force", se félicite Bruno Chevance. "Nous maîtrisons également la découpe et le pliage, qui sont internalisés, et utilisons depuis 2008 un acier à très haute limite élastique, qui permet à nos produits d’être à la fois robustes et légers."

L’entreprise costarmoricaine, qui a conçu environ 70 modèles de véhicules, possède également une activité de vente de pièces détachées, au sein d’un magasin construit en 2016 à côté de l’unité de production. Elle propose aussi du SAV pour ses remorques.

L’entreprise possède un atelier de peinture.
L’entreprise possède un atelier de peinture. - Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition