Bretagne

Formation

Emmanuel Mégret nommé à la tête du Cnam Bretagne

Par Matthieu Leman, le 01 juillet 2022

Emmanuel Mégret succède à Claude Saunier à la tête du Conservatoire National des Arts et Métiers Bretagne. Le spécialiste de la formation en enseignement supérieur pour adultes engagés dans la vie professionnelle compte dix antennes régionales et forme 2 000 auditeurs par an. Il va ouvrir dans les prochains mois un institut d’enseignement combinant agroalimentaire, santé animale et environnement.

Emmanuel Mégret prend la présidence du Cnam Bretagne, qui a formé 2 000 "auditeurs" dans la région en 2021.
Emmanuel Mégret prend la présidence du Cnam Bretagne, qui a formé 2 000 "auditeurs" dans la région en 2021. — Photo : Matthieu Leman

Emmanuel Mégret a été nommé à la présidence du Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) Bretagne fin juin. Le Rennais de naissance, âgé de 64 ans, a commencé sa carrière dans le secteur de l’enseignement public, notamment à Laval. Il était depuis 2001 délégué général de l’Union Patronale Interprofessionnelle des Côtes-d’Armor et de l’UIMM 22, avant de prendre sa retraite en 2021. Il succède à Claude Saunier, qui était à la tête du Cnam Bretagne depuis dix ans.

"Se former plus pour gagner plus"

"Je suis un compagnon de route du Cnam depuis trente ans", explique Emmanuel Mégret. Il qualifie ainsi la structure de "sécurité sociale professionnelle des adultes engagés dans le monde du travail, de 17 à 67 ans" puisque chacun peut tenter d’obtenir un diplôme d’études supérieures avec le Cnam tout au long de sa carrière, que ce soit pour acquérir ou actualiser une compétence, trouver un emploi ou apprendre un nouveau métier. "Se former plus pour gagner plus", résume ainsi Emmanuel Mégret.

Le Cnam, leader en France de l’enseignement supérieur à distance, a formé 2 000 "auditeurs" en Bretagne en 2021 et compte dix antennes dans les quatre départements. Le coût de l’une des 105 formations menant à un diplôme s’élève à 160 euros, une fois déduite la subvention de la Région (900 euros TTC).

Un nouvel institut dédié à l'agroalimentaire

Le Cnam Bretagne créera dans les prochains mois l’Institut Boussingault, qui sera dédié à l’enseignement et à la recherche, mêlant santé animale, agroalimentaire et environnement. Il s’installera sur le site de l’Institut Supérieur des Productions Animales et Industries Agroalimentaires, à Ploufragan, où une extension va être construite. Ce partenariat avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (Anses) avait déjà permis la création en février 2022 du laboratoire Metabiot, regroupant 23 chercheurs qui étudient les intestins des animaux d’élevage en vue d’adapter leur alimentation. Emmanuel Mégret entend également développer les formations par l’apprentissage, en partenariat avec les établissements d’enseignement.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition