Côtes-d'Armor

Réseaux économiques

Dans les Côtes-d'Armor, la fédération des travaux publics "confiante mais vigilante"

Par Matthieu Leman, le 13 octobre 2021

Nicolas Vaudry, président dans les Côtes-d'Armor de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne, observe avec soulagement une reprise de la commande publique au deuxième trimestre 2021. Mais les problèmes de recrutement et de hausse des matières premières l’appellent à la vigilance.

Nicolas Vaudry a été réélu avant l'été pour un nouveau mandat de trois ans à la tête de la fédération des travaux publics dans les Côtes-d'Armor.
Nicolas Vaudry a été réélu avant l'été pour un nouveau mandat de trois ans à la tête de la fédération des travaux publics dans les Côtes-d'Armor. — Photo : DR

"Confiant mais vigilant". C'est le sentiment partagé par Nicolas Vaudry, président dans les Côtes-d'Armor de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne. Une confiance qui lui est apportée par la reprise de la commande publique enregistrée au second trimestre 2021. Le secteur des travaux publics en est en effet très dépendant : 60 % de l’activité, voire 90 % dans l’assainissement.

Après un premier trimestre 2021 "très compliqué", la reprise des commandes a redonné le sourire aux 200 entreprises de travaux publics du département. "Si les carnets de commandes sont à 4,6 mois, la profession n’a pas encore retrouvé son niveau d’activité d’avant-crise. On est encore entre 16 et 20 % en dessous", relativise Nicolas Vaudry, qui est également le dirigeant de SEEG, à La Motte. "Il faut que les collectivités sortent leurs dossiers maintenant."

83 % des offres d’emploi non pourvus

La crise sanitaire a laissé des traces mais elle n’a pas engendré pour le moment de casse. En revanche, elle a accentué un problème déjà présent avant la pandémie : le recrutement. "83 % de nos offres d’emploi ne sont pas pourvus, quel que soit le domaine d’activité ou le niveau de responsabilité", alarme Nicolas Vaudry. Mais c’est dans la partie production que le mal est le plus profond. "On manque de bras pour réaliser nos chantiers et respecter les délais."

Pour y remédier, la fédération régionale multiplie les opérations séduction dans les établissements scolaires et s’ouvre tous azimuts aux jeunes, aux femmes, aux séniors. "Quelques entreprises ont même mis en place un système de parrainage rémunéré pour récompenser les salariés qui présentent des candidats retenus", confie le dirigeant.

L’autre problématique qui inspire la prudence de président des travaux publics des Côtes-d'Armor : la hausse des matières premières. Le prix du polymère, par exemple, a augmenté de 71 % entre janvier et juin 2021. "Je pense que le plus gros de la hausse est passé mais on craint désormais les problèmes de pénurie", s'alarme Nicolas Vaudry.

La fédération régionale organise le 4 novembre une rencontre régionale au Roazhon Park, à Rennes, notamment sur le thème notamment de la transition écologique.

Nicolas Vaudry a été réélu avant l'été pour un nouveau mandat de trois ans à la tête de la fédération des travaux publics dans les Côtes-d'Armor.
Nicolas Vaudry a été réélu avant l'été pour un nouveau mandat de trois ans à la tête de la fédération des travaux publics dans les Côtes-d'Armor. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail