Bretagne

BTP

Ciméo Construction réunit Bougaud et Budet pour peser davantage

Par Julien Uguet, le 09 octobre 2018

Bye bye les historiques entreprises de BTP Bougaud et Budet. Piloté par François Fraïoli, le groupe Ciméo les réunit sous une marque commune « Ciméo Construction » afin de démultiplier les synergies techniques et commerciales.

François Fraïoli, PDG du groupe Ciméo à Jugon-les-Lacs. — Photo : @JulienUguet

Ne les appelez plus Budet ou Bougaud, place à Ciméo Constructions. Reprise en 2007 et en 2012 par François Fraïoli, fondateur du groupe Ciméo à Jugnon-les-Lacs (Côtes-d'Armor), les deux sociétés de gros œuvre viennent de s’unir sous une bannière commune. « L’objectif est clairement de mieux unir nos forces commerciales et techniques dans un secteur identique. Il fallait tendre à une meilleure lisibilité pour nos interlocuteurs même si elles interviennent sur des territoires différents, le Morbihan pour Bougaud et les Côtes-d’Armor et Rennes pour Budet. »

Une page se tourne dans le BTP

Avec la disparition du nom de deux structures emblématiques du BTP dans le département, c’est une page qui se tourne même si la dynamique enclenchée, elle, par François Fraïoli va se poursuivre, voire s’intensifier.

« Ce choix est marketing car nous communiquons sur une nouvelle marque plus ambitieuse et déjà connue de nos clients via l’appellation donnée au groupe depuis 2016. Mais il est aussi technique et commercial puisque nous n’aurons plus qu’un seul service matériel, un service QSE partagé et surtout nous pourrons répondre encore mieux aux appels d’offres. Jusqu’à hier, il fallait associer les deux structures afin d’aller à la conquête de gros marché. Cette clarification va nous permettre de peser davantage. »

Croissance sur Rennes

Le PDG du groupe Ciméo vise notamment une croissance sur Rennes et son agglomération. « L’ouverture du bureau de Pacé va dans ce sens. Nous n’oublions pas nos bassins d’origine mais la région rennaise bénéficie d’une dynamique très forte. Jugon-les-Lacs est située à mi-chemin ce qui nous offre une situation stratégique. Ciméo Constructions représentent aujourd’hui un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros pour 150 salariés dans le secteur du gros œuvre. »

Ce rapprochement confirme également la volonté de François Fraïoli de renforcer les bases d'un des groupes de BTP les plus performants du département. Constituée désormais de quatre entités (Ciméo Constructions, CRD, Hérisson et Herry), la structure affiche une activité totale de 35 millions d'euros pour plus de 200 salariés. « Avec les rachats successifs, l’ambition a été de diversifier nos activités en aval afin, là aussi, de mieux répondre aux demandes de nos clients. CRD et Herry nous apportent des compétences en rénovation quand Hérisson se développer dans les cloisons sèches. L'une de nos principales forces est notre réactivité avec des investissements matériels réguliers afin de conserver un stock disponible très rapidement. »

Des cadres impliqués

Toujours à l’affût d’opportunités de croissance, François Fraïoli souhaite que les potentielles acquisitions se fassent dans une logique de complémentarité même s’il ne se fixe aucune limite. « J’ai la chance d’avoir à mes côtés une équipe dirigeante motivée car associée au capital. » En s’associant avec des salariés souvent freinés dans les grands groupes de BTP pour lequel ils collaboraient, le patron costarmoricain est parvenu à créer une alchimie unique. « Je reste majoritaire dans la totalité des structures et dans le groupe mais l’idée est bien d’impliquer et de transmettre, gage de la pérennité du groupe. »

François Fraïoli, PDG du groupe Ciméo à Jugon-les-Lacs. — Photo : @JulienUguet

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture