Côtes-d'Armor

Mer

Brexit : la pêche costarmoricaine identifie quatre menaces

Par Julien Uguet, le 11 avril 2019

La pêche est l'un des nombreux points de friction de l'accord négocié entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne en vue du Brexit. Saint-Brieuc est concerné au premier chef par les changements engendrés par un possible "no deal".

Bateau de pêche en pleine mer
La pêche costarmoricaine est inquiète des répercussions du Brexit. — Photo : © DR

Avec deux armements hauturiers majeurs (Porcher et Eouzan) et plusieurs centaines de petits bateaux côtiers, la pêche est un secteur majeur de l’économie costarmoricaine. L'absence d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, en vue du Brexit, serait lourd d’incertitudes pour l’ensemble de la filière.

Directeur de Cobrenord, principale organisation de producteurs avec 200 adhérents en Bretagne, Damien Venzat a identifié quatre menaces. « Théoriquement, il ne sera plus possible d’avoir accès aux eaux britanniques. Or 90 % des zones de pêche de nos hauturiers sont chez eux. »

Vers une « déstabilisation totale » de la pêche côtière ?

Chez les professionnels, les craintes sont moins marquées. « Nous pêchions déjà là-bas avant l’Europe, rien ne dit que ça ne continuera pas ainsi, précise ce patron pêcheur costarmoricain. Et puis, en jouant les gros bras, les Anglais risqueraient de se fermer les portes du marché européen, avec des étals qui leur seraient alors interdits. »

Cobrenord pense également que les Anglais vont demander une nouvelle répartition des quotas de pêche, jusqu’alors négociés de manière collective à Bruxelles. « Ils sont actuellement favorables à la France. »

Le troisième risque concerne davantage la pêche côtière. « La dévaluation potentielle de la livre peut provoquer l’arrivée sur le marché français de produits de la pêche beaucoup moins chers. En parallèle, l’interdiction ou la restriction de l’accès aux eaux britanniques risque d’entraîner une cohabitation entre bateaux plus forte dans les eaux françaises. La déstabilisation totale d’un marché est bien réelle. »

Bateau de pêche en pleine mer
La pêche costarmoricaine est inquiète des répercussions du Brexit. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.