Lannion

Industrie

Arcom investit 600 000 euros dans une nouvelle découpe laser fibre et des logiciels 3D

Par Matthieu Leman, le 03 septembre 2021

Le spécialiste breton de la serrurerie et de la métallerie Arcom, installé à Lannion, profite du Plan de relance pour acquérir une nouvelle découpe laser fibre et des logiciels 3D. L’entreprise aura investi 800 000 euros en deux ans. Mais la flambée des prix des matières premières inquiète.

Olivier Le Buhan a succédé à son père à la tête d’Arcom, qui a fêté ses 30 ans en janvier 2021.
Olivier Le Buhan a succédé à son père à la tête d’Arcom, qui a fêté ses 30 ans en janvier 2021. — Photo : Matthieu Leman

Le Plan de relance n’en finit plus de semer ses subventions dans les entreprises costarmoricaines. Arcom, le spécialiste lannionais de la serrurerie et de la métallerie, a ainsi investi près de 600 000 euros HT et reçu 200 000 euros HT d’aide au titre des investissements vers l’industrie du futur. Le plus gros effort (490 000 euros) s’est porté sur l’acquisition d’une laser fibre Trumpf, dont la découpe est cinq fois plus rapide que celle que l’entreprise possède depuis 2013 et qui est en vente.

800 000 euros investis en deux ans

"Cet investissement, nous ne l’aurions pas réalisé sans le plan de relance", confie Olivier Le Buhan, à la tête de la PME de 28 salariés avec son épouse Peggy. "En mars 2020, nous avions déjà investi 200 000 euros dans une plieuse numérique. 800 000 euros en deux ans pour une entreprise comme la nôtre, qui réalise quatre millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est pas mal !"

Outre la découpe laser, Arcom a également acquis un scanner 3D, un logiciel de dessin 3D et un autre permettant d’optimiser le travail de la découpe laser et de la presse plieuse. Ainsi qu’une unité de chargement déchargement rapide de la laser fibre. "Tous ces outils nous permettent de gagner en productivité, réactivité et qualité et de faire face aux évolutions du secteur du bâtiment, notamment avec la maquette numérique", reprend le dirigeant, qui possède également, au sein du Groupe Opali Finances, la société guingampaise CMTP, spécialisée dans le thermolaquage (1 M€ de CA pour dix salariés).

Des prix de matières premières multipliés par 2,5

Arcom travaille principalement pour des promoteurs immobiliers mais aussi pour des collectivités et administrations, en Bretagne. La PME réalise par exemple actuellement l’escalier monumental de la future école de musique de Lannion.

Arcom réalise actuellement l’escalier de la future école de musique de Lannion.
Arcom réalise actuellement l’escalier de la future école de musique de Lannion. - Photo : Matthieu Leman

Pour le dirigeant d’Arcom, le prochain objectif est la mise en place des différents investissements. La découpe laser devrait arriver en fin d’année. Une formation des collaborateurs aura lieu en cette rentrée et au début de l’année prochaine, entraînant une montée en compétences. "Nous allons produire plus vite. Nous souhaitons augmenter notre production et notre rentabilité mais nous nous heurtons à une flambée des prix des matières premières, qui ont été multipliés par 2,5 depuis novembre, comme la tôle en acier épaisseur 10. Des devis ne sont valables que deux heures et nous sommes proche de la pénurie, même si nous avons la chance d’avoir acheté pas mal de stock en fin d’année dernière. Mais on arrive au bout et on observe des ruptures de matières premières sur certains chantiers. C’est le cas par exemple de teintes de peinture. Nous tablons donc sur une stabilité du chiffre d’affaires pour 2021 mais une croissance de 10 - 20 %, ce serait bien. Nous avons la capacité pour le faire."

Olivier Le Buhan a succédé à son père à la tête d’Arcom, qui a fêté ses 30 ans en janvier 2021.
Olivier Le Buhan a succédé à son père à la tête d’Arcom, qui a fêté ses 30 ans en janvier 2021. — Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail