Côtes-d'Armor

Industrie

Alinova lève 1,4 million d’euros pour se structurer et accélérer encore

Par Matthieu Leman, le 20 janvier 2023

Alinova, qui conçoit, fabrique et commercialise des solutions pour l’alimentation animale, a levé 1,4 million d’euros auprès de Go Capital. La jeune entreprise bretonne compte sur ce tour de table pour accroître son chiffre d’affaires de plus de 40 % dès cette année.

Jean-Marie Jolly est l’un des fondateurs d’Alinova.
Jean-Marie Jolly est l’un des fondateurs d’Alinova. — Photo : Matthieu Leman

Alinova (12 salariés), qui conçoit, fabrique et commercialise des solutions en poudre et sous forme de liquide pour l’alimentation animale à base d’ingrédients naturels (plantes, algues, huiles essentielles…), vient de lever 1,4 million d’euros, qui représentent 14 % du capital de la jeune entreprise costarmoricaine. L’opération a été réalisée en novembre 2022 par la société de capital-risque rennaise Go Capital, via son fonds OV4.

Cette augmentation de capital va participer à la croissance d’une entreprise qui n’a pas perdu de temps depuis sa création en septembre 2018. D’abord spécialisée dans le négoce, Alinova s’est rapidement mise à produire ses solutions nutritionnelles pour les animaux d’élevage, en rachetant en 2019 un site de production de 3 600 m² à Saint-Brandan. Elle y a installé une tour de production d’ingrédients en poudre (capacité de 6 000 tonnes par an) et liquide (600 000 à 800 000 litres par an).

Chiffre d’affaires multiplié par 3,5

La levée de fonds opérée auprès de Go Capital va permettre d’encore accélérer une croissance déjà très forte : le chiffre d’affaires est passé de 1 million d’euros en 2020 à 3,5 millions d’euros en 2022, avec un objectif de 5 millions d’euros cette année. "Le tour de table va nous permettre de structurer l’entreprise pour absorber cette croissance", explique Jean-Marie Jolly, cofondateur (avec Paul Pfister) et DG de la PME. "Nous nous donnons les moyens d’aller chercher plus de business en augmentant notre force commerciale et avec le recrutement d’un contrôleur de gestion." Les fonds levés vont également permettre d’automatiser davantage les lignes de production, notamment pour "gagner en compétitivité et répondre aux demandes des clients".

Le deuxième semestre de 2023 pourrait faire l’objet d’un investissement de capacité de production, sans que celui-ci soit encore chiffré, tandis qu’une opération de croissance externe n’est pas exclue. En attendant, la PME a développé deux produits d’origine 100 % naturelle, dont le dernier, sorti en novembre, réduit les émissions de méthane des ruminants.

Trois activités

Alinova, dont les clients sont à 70 % des fabricants d’aliments et à 30 % des grossistes en alimentation animale et des cliniques vétérinaires, possède trois domaines d’activité. Alinova Premix, qui représente 50 % du chiffre d’affaires, est une activité de façonnage : l’entreprise reçoit le cahier des charges du client, effectue les vérifications réglementaires et fabrique le produit. Elle le fait pour le marché français et ceux d’une dizaine de pays (l’export représente 10 % de l’activité de la PME). Alinova Nutritionnals, qui représente 25 % du chiffre d’affaires, est composé de solutions répondant à des besoins nutritionnels à des moments précis du stade de production des animaux, auxquels parfois les minéraux ou les premix contenus dans les aliments ne peuvent répondre. Une partie de cette activité est dédiée au développement de gammes sous marques de distributeurs (MDD). Enfin, Alinova Minerals, née du rachat d’une activité d’Olmix (Morbihan) en janvier 2022, est une gamme de produit spécifiques à base de noyau algosourcé permettant de répondre à des besoins physiologiques précis.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition