Bordeaux

Innovation

Zip & Go invente la fermeture connectée

Par Valérie Defournier-Smith, le 20 février 2018

Alexandre Faucher, 41 ans, est le PDG de Genius Objects et créateur de Zip & Go, la première fermeture à glissière connectée. Cet ancien de Microsoft a voulu innover en fabriquant des "objets qui tranquillisent le quotidien".

Photo : Genius Objects

Pour vivre heureux, vivons connectés. C’est le pari d’Alexandre Faucher. En 2016, à Bordeaux, ce Rochelais, ancien de Microsoft, s’associe à Philippe Tourrette (Tourrette Investissements). Ensemble, ils créent Genius Objects : une entreprise spécialisée dans le domaine des objets connectés et de l’e-textile. "Nous sommes là pour créer une marque BtoB" explique t-il. La jeune pousse accompagne les marques en leur apportant des solutions clés en main pour connecter leurs produits. Le but est simple : "innover en fabriquant des objets qui tranquillisent le quotidien."  

14 milliards de fermetures par an 

Ayant été lui même confronté au problème en oubliant son ordinateur portable dans la sacoche de la poussette de sa fille, l’entrepreneur veut sauver les têtes en l’air en inventant une solution innovante. Ainsi il a développé une technologie permettant aux utilisateurs d’être informés d’un oubli éventuel de fermeture : sac à dos, sac à main... Le tout grâce à une fermeture connectée, capable de fournir en temps réel, toutes ses informations à un tracker. Le zip connecté est entièrement intégré au produit. Il est relié à une carte électronique communiquant avec un smartphone ou une plateforme digitale. Une révolution dans le monde du Zip "classique", dont 14 milliards se vendent chaque année. Zip & Go peut s’adapter à la maroquinerie (au sens large), l’industrie, la santé, en fabriquant par exemple un drap connecté pour les maladies dégénératives.  

De l’intelligence au quotidien  

Genius Object a développé un brevet international et s’est associée à Satab, une entreprise 100 % made in France. La start up se charge de la partie digitale, Satab du développement industriel. "Ce qui est excitant, c’est de développer de nouveaux produits, réinventer un usage", insiste Alexandre Faucher, épaulé par une équipe de sept professionnels. Parmi eux, Flore, sa femme, ex designer d’une marque pour enfants, dessine les prototypes. Depuis sa création "des milliers de zips" ont été vendus par Genius Objects, qui ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d’affaires. Il n’en demeure pas moins que "de belles choses se préparent"… Parmi elles des recrutements, prévus "dans les 12-18 mois." En attendant, il s’agit de continuer à transformer le quotidien, en objet connecté, "on ferme, on ouvre, un geste naturel qui déclenche un événement digital", s’émerveille Alexandre Faucher… 

Photo : Genius Objects