Bordeaux

Technologies

Wiidii lève 6 millions d'euros pour conquérir les Emirats arabes unis

Par Mallory Lalanne, le 02 décembre 2019

Wiidii, start-up bordelaise qui a imaginé un assistant de poche personnel mixant intelligence artificielle et savoir-faire humain, a réalisé, en octobre, une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros. Dans son viseur : la conquête des Émirats arabes unis et le développement de son application en langue arabe.

Cédric Dumas, président de Wiidii
Cédric Dumas, fondateur de Wiidii, a réalisé une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros pour conquérir les Émirats Arabes Unis — Photo : DR

Depuis sa création en 2014, Wiidii est dans une course à la levée de fonds. Un premier tour de table de 850 000 euros en 2014. Un second de 600 000 euros en 2015. Puis, en 2016 et 2018, deux tours de tables supplémentaires de 800 000 euros et 1,5 M€. Au total, la société bordelaise a levé plus de 4,5 M€. La course aux millions s’est intensifiée en octobre 2019, avec une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros auprès d’investisseurs privés étrangers, des Émirats arabes unis notamment.

Un nouveau tour de table qui traduit de nouvelles ambitions pour cette PME de plus de 50 salariés. Elle a imaginé un service d’assistant virtuel basé sur l’intelligence artificielle, et souhaite développer un service toujours plus à la pointe.

S’implanter aux Émirats arabes unis

En plus de financer la R&D de la société, cette dernière levée de fonds a aussi pour objectif de soutenir l'expansion à l’international de Wiidii. Déjà présente à Lille et à Montréal, l'entreprise veut s’implanter aux Émirats arabes unis, et créer un centre de recherche à Abu Dhabi.

Cédric Dumas, fondateur de Wiidii, souhaite ainsi créer une joint-venture avec l’investisseur émirien, profiter de son expérience et de sa connaissance du marché local, afin de faciliter l’intégration culturelle de son entreprise. « Il y a un énorme coup à jouer. Le but est d’intégrer un incubateur et un laboratoire de recherche sur place, de développer notre application en langue arabe, et ainsi d’être présent pour l’exposition universelle de Dubaï en 2020. Nous allons amener notre savoir-faire, nos méthodes et montrer que nous sommes forts », confie le président.

Un assistant personnel H24

Le succès de la start-up, qui a quitté les locaux du Village by CA pour s’installer, en juin 2019, dans le quartier Euratlantique, repose avant tout sur le produit et le service qu’elle a imaginés. Après avoir créé et géré pendant dix ans un service de conciergerie classique (Rêvexo-C), Cédric Dumas a mis au point un véritable assistant, capable de dialoguer naturellement et de détecter les émotions. Ce compagnon peut, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, réserver une table dans un restaurant, prendre un rendez-vous personnel, réaliser les achats, rechercher les meilleurs tarifs. Il prend même en compte les changements de rendez-vous sur un agenda, comprend les émojis, et peut aussi bien traiter des ordres en français qu'en anglais.

Ce système est enrichi par l’intelligence artificielle, qui affine et personnalise au fur et à mesure de l’utilisation de l’application, les goûts, les habitudes de consommation ou encore le budget du client. « Une relation de confident s’installe au bout de la première semaine d’utilisation. Le concept est totalement différent d’une conciergerie traditionnelle, car l’utilisation de notre assistant est quotidienne, et non hebdomadaire », assure Cédric Dumas. Au total, une dizaine d’assistants personnels saisissent les données sur un back-office.

De gros efforts de recherche et développement ont été consentis par Wiidii en machine learning, une des techniques d’intelligence artificielle. « Quand la machine ne comprend pas une requête, elle passe la main à l’un de nos opérateurs pour accéder à la demande du client. Les efforts de R&D ont demandé de lever des fonds en quasi-permanence, 3 M€ au total depuis l’an dernier. Nous avons bâti plusieurs versions de l’application, et devons la mettre à jour régulièrement », explique le président.

Des clients internationaux

En un peu plus de quatre ans, une dizaine de grands groupes ont confié à Wiidii le soin de parler en leur nom à leurs clients. L’entreprise compte en effet dans son portefeuille plusieurs banques - la Caisse d’Épargne Sud-Est, une marque de carte de crédit basée à Londres, une société d’assurance, un contrat monde avec Axa Partners —, mais aussi des acteurs locaux comme la mutuelle Pavillon prévoyance. La PME ambitionne d’atteindre dix millions d’utilisateurs en 2020, contre un peu moins de 2 millions actuellement. L’entreprise prévoit également d’embaucher vingt collaborateurs supplémentaires – des assistants personnels, des professionnels de la communication et des ressources humaines — d’ici la fin de l’année, et 200 salariés de plus en 2020. Pour continuer son accélération, la société affirme par ailleurs avoir déjà engagé une nouvelle levée de plusieurs millions d’euros pour février 2020.

Cédric Dumas, président de Wiidii
Cédric Dumas, fondateur de Wiidii, a réalisé une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros pour conquérir les Émirats Arabes Unis — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.