Bordeaux

Métallurgie

Témoignage « Une tortue a fait capoter mon projet à 10 millions d'euros »

Par Yann Buanec, le 16 décembre 2015

Le spécialiste des produits métallurgiques Létoile souhaite déménager pour profiter d'une plus grande usine à Bruges. Les recours de riverains, la protection d'une espèce protégée et la lenteur de l'administration lui ont fait perdre huit années.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Chez Létoile, nous achetons, stockons, transformons et vendons de l'acier. Cette activité nécessite beaucoup de place et notre développement est bloqué par manque de place, explique Jean Létoile, fondateur de la société et président du conseil de surveillance. En 2007, je me suis mis en quête d'une solution pour agrandir notre site de 5.000 m², situé à Bruges. J'ai rencontré le maire de l'époque, Bernard Seurot, pour lui demander s'il était possible d'agrandir. Mais celui-ci m'a répondu qu'il souhaitait mon départ pour construire des logements en lieu et place de l'entreprise. Un terrain m'a été proposé dans la zone de fret de Bruges, qui m'a été octroyé par la Cub en 2010 ».

Projet attaqué en justice

« Je suis entré en négociation avec le promoteur Cogedim pour vendre mon terrain. Une promesse de vente a été signée, pour un montant de 5,5 millions d'euros. Le promoteur souhaitait construire 220 appartements sur une parcelle de 18 000 m². Mais le projet a été attaqué par l'ARPA (Association des riverains du projet Ausone, ndlr). Le tribunal administratif leur a donné tort, mais beaucoup de temps a été perdu. La promesse de vente signée avec Cogedim est devenue caduque car le nouveau projet était plus petit et le prix de cession revue à la baisse. Finalement, des contacts ont été pris avec Kaufmann & Broad, qui a signé pour 5,15 millions d'euros ».

Nouvelle copie réclamée par la direction de l'environnement

« J'avais déjà perdu quatre ans et entre-temps, des tortues sont venues pondre sur le terrain où je devais déménager. La Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, ndlr) m'a alors demandé de revoir ma copie. J'ai revu le plan de ma future usine pour l'adapter aux zones de pontes des tortues et tenir compte des demandes de la Cub, qui réduisait ma parcelle de 20 000 à 16 000 m². Avec un investissement de 2,8 millions d'euros, il m'était possible de profiter d'un système de stockage plus sécurisé et plus ergonomique, et de gagner 40 % de superficie. J'avais considéré qu'avec un bâtiment plus petit, de 7 000 m², et une nouvelle configuration du site, je donnerais satisfaction à l'administration. On m'a même demandé de construire un "crapauduc", un tunnel qui permet aux crapauds de passer sous le bâtiment. Finalement, la Dreal et la Sepanso (Société pour l'étude, la protection et l'aménagement de la nature dans le Sud-Ouest) ont refusé tout aménagement et réclamé la fin du projet ! Après 350 000€ investis pour des études de sol, un écologue... Alors même que j'ai eu deux permis de construire acceptés. Et alors que Létoile a un besoin urgent de place ! »

Promesses en l'air

« La société réalisait 10 millions d'euros de chiffre d'affaires il y a deux ans, contre 8 millions actuellement. La faute à un manque de références qui nous oblige à faire appel à des confrères, payer leurs marges et perdre du temps. Dans le même temps, l'effectif a été réduit de 35 à 30 personnes. Après tant d'années, je commence à perdre courage. J'ai rencontré au moins dix élus, qui m'ont tous apporté la même réponse : « Aucune inquiétude, le projet va aboutir ». Je profite encore du soutien de la Maire de Bruges. Et j'ai eu récemment une oreille attentive de la part du Préfet. Monsieur Dartout a pris le temps de m'écouter et s'est mis en quête de solutions. En attendant, je dois faire une demande de destruction d'espèce protégée. On m'a parlé d'un délai d'instruction de cinq mois. Il faudra ensuite déposer un nouveau permis de construire... J'ai prévu d'investir 10 millions d'euros dans ma nouvelle usine. Mais je tourne en rond depuis huit ans. Faut-il opposer les tortues et les hommes ? »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.