Gironde

Aéronautique

Safran va investir 68 millions d'euros dans une nouvelle usine en Gironde

Par Jean Berthelot de La Glétais, le 12 mars 2019

Numéro deux mondial des équipementiers aéronautiques, le groupe français Safran s’apprête à ouvrir un campus en Gironde, destiné à l’impression 3D.

Fabrication additive : fusion sélective par laser
Au Haillan, en Gironde, Safran devrait ouvrir un centre dévolu à l’impression 3D. A la clé : 200 emplois d'ici à 2023. — Photo : Adrien Daste / Safran

Safran projette d'ouvrir un nouveau site en Gironde, dans la ville du Haillan. Il s’agira d’un centre dévolu à l’impression 3D d’éléments fabriqués par le géant français de l’aéronautique. Lors de son ouverture, au premier trimestre 2020, il accueillera 90 salariés, et ce chiffre montera à 200 d’ici à 2023. Une soixantaine de machines sont également attendues sur ce site qui s’appellera Campus Safran Additive, et qui alliera des équipes de recherche, de développement et d’industrialisation.

Le coût total total de cette construction s’élève à 68 millions d’euros, dont 7 millions d’aides européennes et régionales, découpées entre appui à l’investissement (4,9 millions) et à l’innovation (1 million). Employant 92 000 collaborateurs dans le monde, Safran a réalisé un chiffre d'affaires de 21 milliards d'euros en 2018.

Rencontre avec Bruno Le Maire

Cette ouverture annoncée intervient après quelques semaines de flottement. Fin février, dans L’Usine Nouvelle, le PDG de Safran Philippe Petitcolin avait regretté les complications administratives pour implanter des usines en France causées, selon lui, par les collectivités territoriales. Le dirigeant avait même laissé entendre qu’un pays étranger pourrait accueillir cette nouvelle usine.

Philippe Petitcolin a d’ailleurs rencontré Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, ce mardi 12 mars, pour lui annoncer le choix définitif du Haillan pour l’implantation de son site. Il s'est également engagé « à signer une convention avec l'État qui permettra de reclasser de 30 à 50 salariés du site de Ford Blanquefort », a souligné Bruno Le Maire. Cette usine est vouée à la fermeture depuis le rejet par le constructeur automobile américain d'une ultime offre de reprise.

Fabrication additive : fusion sélective par laser
Au Haillan, en Gironde, Safran devrait ouvrir un centre dévolu à l’impression 3D. A la clé : 200 emplois d'ici à 2023. — Photo : Adrien Daste / Safran

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.