Nouvelle-Aquitaine

Énergie

RTE maintient ses investissements en Nouvelle-Aquitaine

Par Astrid Gouzik, le 15 octobre 2020

Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité a enregistré une forte baisse de la consommation d'électricité durant le confinement mais ne remet pas en cause ses projets en Nouvelle-Aquitaine. 

RTE maintient ses investissements en Nouvelle-Aquitaine.
RTE prévoit d'investir 1,3 milliard d'euros d'ici à 2030, en Nouvelle-Aquitaine, pour le raccordement des énergies renouvelables au réseau. — Photo : RTE

Alors que la consommation d’électricité en Nouvelle-Aquitaine était stable depuis la crise économique de 2008, elle a considérablement chuté durant la période du confinement (allant jusqu’à -13 %). Selon RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, si la consommation s’est depuis redressée, elle reste encore en retrait de 3 à 4 points par rapport à la normale. Le ralentissement de l’activité économique, particulièrement dans le domaine des transports ferroviaires et de l’industrie des minéraux et matériaux, explique cette baisse drastique de la consommation électrique.

Pour l’hiver 2020-2021, "il faudra rester vigilant, a indiqué Erik Pharabod, délégué RTE Sud-Ouest, mais il n’y a pas de risque de black-out. La disponibilité du parc nucléaire évolue favorablement".

750 millions d'euros injectés entre 2020 et 2024

Néanmoins, le gestionnaire du réseau électrique assure le maintien de ses projets en Nouvelle-Aquitaine et espère même accompagner la relance économique sur le territoire avec un plan d’investissement de 750 millions d’euros entre 2020 et 2024 (hors projet du Golfe de Gascogne). RTE va poursuivre ses chantiers au service de la transition énergétique. Il s’agit d’adapter le réseau afin de permettre le développement des énergies renouvelables, notamment de procéder au renforcement des lignes. Cela représente des investissements à hauteur de 1,3 milliard d’euros d’ici à 2030, en Nouvelle-Aquitaine. 

La concertation continue également avec les différents acteurs territoriaux concernant la nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne, passant par le Golfe de Gascogne, qui sera sous-marine et souterraine. Cet investissement sera cofinancé par RTE et son homologue espagnol REE, avec le soutien de l’Union européenne. La mise en service est prévue pour 2025.

Dans la région, RTE emploie 350 personnes et son activité contribue à soutenir 3 300 emplois indirects. En 2019, 26 M€ d’achats ont été effectués auprès d’entreprises basées en Nouvelle-Aquitaine et 15 à 25 % des investissements de RTE ont bénéficié à l’économie locale.

RTE maintient ses investissements en Nouvelle-Aquitaine.
RTE prévoit d'investir 1,3 milliard d'euros d'ici à 2030, en Nouvelle-Aquitaine, pour le raccordement des énergies renouvelables au réseau. — Photo : RTE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail