Gironde

Immobilier

Retour à 100% au bureau pour les équipes de Patrimoine Store

Par Romain Béteille, le 08 juin 2021

Ce mercredi 9 juin, l’entreprise girondine Patrimoine Store s’apprête à accueillir de nouveau ses salariés en présentiel. Un choix assumé par son fondateur, Arnaud Groussac, qui ne s’interdit pas de refaire usage du télétravail à l’avenir.

Dès le 9 juin, Arnaud Groussac (fondateur de Patrimoine Store) et ses salariés retournent au bureau.
Dès le 9 juin, Arnaud Groussac (fondateur de Patrimoine Store) et ses salariés retournent au bureau. — Photo : YannT

À en croire Arnaud Groussac, président et fondateur de Patrimoine Store, qui propose un accompagnement personnalisé dans l’investissement immobilier, ses 11 collaborateurs attendaient le 9 juin et la fin du 100 % télétravail avec impatience. "Le télétravail a été extrêmement mal vécu dans l’équipe", commente-t-il. "Cette équipe est plutôt jeune, très typée start-up avec beaucoup de travail collaboratif, notamment du côté des développeurs web".

Le télétravail freine la dynamique d’équipe

Depuis mars 2020, comme beaucoup d’autres, Patrimoine Store a jonglé au gré des confinements. "Lors du troisième confinement, nous étions en télétravail à 90 %, je leur ai laissé un jour de soupape au bureau en alternant les équipes (informatique le mardi, commercial le mercredi). C’était compliqué de gérer la dynamique d’équipe. Même avec deux briefs quotidiens, ça ne fonctionnait pas. L’activité commerciale est en phase d’accélération mais l’activité de production web a été ralentie, notamment en termes de productivité pour les fonctions supports du siège. Tout ce qui nécessitait d’avoir une vue à plusieurs a pris plus de temps".

Installées dans une maison ancienne rénovée de 250 mètres carrés transformée en bureaux, les équipes ont dû s’adapter. Des changements nécessaires, effectués à la fin du premier confinement, qu’Arnaud Groussac souhaite garder. "On a espacé les bureaux et installés des distributeurs de gel à chaque point de contact, des lingettes désinfectantes, des torchons jetables en papier. On a supprimé tout ce qui pouvait être en contact multiple et on fournit à tout le monde des masques en tissu lavables. Aujourd’hui, tout cela est rentré dans les mœurs".

Sentiment d’isolement

En revanche, le télétravail n’est plus vraiment d’actualité. Sur les 12 salariés de l’entreprise, 9 sont déjà vaccinés, et Arnaud Groussac assure "n’avoir rien imposé. On a déployé l’ensemble des outils nécessaires pour pouvoir faire du télétravail. Ils pourront être réutilisés ensuite en fonction des besoins de chacun. Ça amènera de la souplesse en termes de management, on pourra le faire à la carte, sans que cela ne soit contraignant". Pour autant, le chef d’entreprise reste sceptique sur le 100 % télétravail sur la durée. "En termes de management, je n’y crois pas trop. C’est peut-être un moyen mais pas une fin en soi, sans compter le fort sentiment d’isolement que cela provoque chez certains".

À l’heure de la reprise, Patrimoine Store a déjà du pain sur la planche. La PME prévoit d’ouvrir son offre à l’accession à la propriété d’ici la fin de l’année et de cibler une offre B to B en marque blanche en 2022. Elle recrutera trois nouveaux collaborateurs en septembre et assure "avoir de la marge" côté locaux pour continuer à travailler en bureaux distanciés. Elle vise un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros en 2022 et devrait frôler le million cette année.

Dès le 9 juin, Arnaud Groussac (fondateur de Patrimoine Store) et ses salariés retournent au bureau.
Dès le 9 juin, Arnaud Groussac (fondateur de Patrimoine Store) et ses salariés retournent au bureau. — Photo : YannT

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail