Gironde

Ingénierie

Pour Geosat, le G7 constitue « une formidable caisse de résonance »

Par Anne Cesbron, le 26 août 2019

Geosat, entreprise girondine spécialisée dans la cartographie de haute précision, a participé au sommet du G7 à Biarritz, au sein de la délégation de Nouvelle-Aquitaine. Son fondateur, Cédrik Ferrero, y a présenté Hycos, une solution qui mesure les phénomènes d'érosion du littoral, expérimentée en Gironde, au Cap Ferret. Retour sur l'événement avec Marc Etcheverry, responsable du développement de Geosat. 

Cédrik Ferrero, fondateur de Geosat à Biarritz, en marge du G7.
Cédrik Ferrero, fondateur de Geosat, présente Hycos, un service de cartographie dédié à la surveillance du littoral. — Photo : Geosat

« D’une certaine manière, on peut dire que Geosat a eu la chance d’inaugurer le G7... » Cédrik Ferrero, le dirigeant de cette entreprise basée à Pessac, en Gironde, a été le premier à pitcher samedi matin, juste avant l’inauguration officielle qui a vu le président de la République Emmanuel Macron venir saluer les entreprises présentes. Marc Etcheverry, responsable du développement de Geosat (250 salariés, 13,4 M€ de chiffre d’affaires en 2018), n’oubliera pas de sitôt sa participation à la délégation emmenée par le service du développement économique du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, en marge du sommet du G7. Et qu'importe s'il n'a aperçu les grands de ce monde, illustres invités de la France, que par écran géant interposé...

Des entreprises triées sur le volet

« Nous avons été contactés par la Région il y a plus de trois mois. Nous devions présenter un projet en lien avec une thématique du G7 », se souvient Marc Etcheverry. Pas question alors pour Geosat d’éventer l’information, jusqu'à ce que tombe la confirmation de leur invitation au sommet international, voilà une dizaine de jours. « On a immédiatement réalisé quelle caisse de résonance cela représentait. Dès que nous avons pu faire savoir que nous étions invités à Biarritz, nous avons reçu des dizaines d'e-mails et de coups de téléphone de salariés, de partenaires, de confrères, y compris à l’international. Au-delà d’une belle opération de communication, je pense que ce coup de projecteur sera aussi pour nous un événement très porteur. »

Premiers retours

Devant un parterre de chefs d'entreprises et de journalistes, au sein de la halle Iraty de Biarritz, transformée pour l’occasion en vitrine des savoir-faire régionaux, Cédrik Ferrero, fondateur de Geosat en 2000, a ainsi présenté Hycos, « un service cartographique du trait de côte, qui combine les méthodes laser et scanner terrestres de Geosat aux technologies par drones et satellitaires de nos partenaires catalans Geonumerics et girondins Telespazio, une entreprise de Latresne ». Cette combinaison de technologies permet un suivi synchronisé, « monitoré », de l’érosion littorale.

À l’issue de cet exposé de quinze minutes, parole était donnée à ADV Tech, entreprise de Mérignac, puis aux élus et à la trentaine d’entreprises conviées. « Tout est allé très vite, mais quelle opportunité !  ». Les premiers retours ne se sont pas fait attendre longtemps : « Nous avons été approchés par la presse internationale et des grands groupes, tels que Suez, La Poste, Orange… Nous avons aussi renforcé nos liens institutionnels, notamment avec la CCI du Pays Basque et l’état-major régional, ou encore avec le Cnes (Centre national d’études spatiales), organisme avec lequel nous avons récemment commencé à travailler », se réjouit Marc Etcheverry après cette expérience inédite pour Geosat.

Cédrik Ferrero, fondateur de Geosat à Biarritz, en marge du G7.
Cédrik Ferrero, fondateur de Geosat, présente Hycos, un service de cartographie dédié à la surveillance du littoral. — Photo : Geosat

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.