Bordeaux

Infrastructure

Parc Newton, une technopole dédiée aux éco-activités

Par Orianne Esvan, le 13 novembre 2015

Situé sur l'ancien site Esso, le Parc Newton qui dispose déjà d'une pépinière, devrait accueillir des entreprises en lien avec le développement durable.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Initié en 2007 par la mairie de Bègles, le parc de l'intelligence environnementale sur lequel est déjà installée la société Valorem, porte désormais le nom de Parc Newton. Les 4,5 hectares de l'ancien site Esso ont été rachetés l'an dernier par Bordeaux Euratlantique qui souhaite y développer une offre immobilière dédiée aux éco-activités et au développement durable. Une pépinière ouverte depuis la rentrée, est également installée sur le site, en lieu et place de l'ancienne cantine. Gérée par la technopole Bordeaux Technowest, elle accueille déjà quatre start-ups: Qucit,  IQspot, Abracadacook et Selekter.

Complémentaire à l'Ecoparc

« Le Parc Newton sera complémentaire à l'Ecoparc de Blanquefort, insiste Antoine Monnerie, le responsable du projet. Ici nous envisageons d'accueillir des activités en lien avec l'ingénierie et la R&D. Notre idée c'est que le parc soit un lieu où l'on teste des innovations. » Le plan guide du cabinet d'architectes Moon Safari qui vient d'être finalisé, prévoit à terme la création de 26 000 m² de bureaux et de locaux d'activités. « Nous réhabiliterons environ 8 500 m² de bâtiments existants et une dizaine de nouveaux bâtiments, en R + 3 seront construits. Il y aura aussi 600 places de parking, des espaces verts et le site sera ouvert sur le quartier ce qui n'est pas le cas actuellement. Un parvis sera également aménagé côté cours Victor-Hugo. »

1 000 emplois sur site à terme

Aménageur du parc, Bordeaux Euratlantique est actuellement en discussion avec des promoteurs immobiliers pour la vente de lots à bâtir. « Nous savons d'ores et déjà que Valorem va quitter ses locaux actuels pour s'installer juste en face dans l'ancien siège d'Esso. L'Union régionale des Scop a également annoncé son arrivée. Si des entreprises se reconnaissent dans ce projet et souhaitent porter leur immobilier, c'est également possible. » Les travaux qui seront phasés, devraient débuter à la rentrée 2016 pour une livraison fin 2017. À terme le site pourrait accueillir 1 000 emplois

Contact : 05 57 14 44 80

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.