Numérique

Obvy, le coffre-fort des transactions entre particuliers sur internet

Par Valérie Defournier-Smith, le 05 mars 2018

La start-up bordelaise vient de lancer son application de paiement sécurisé, lorgnant les 31 millions de Français qui vendent et achètent sur internet. Une quinzaine d'acteurs du secteur des petites annonces  serait sur le point d’intégrer le solution d'Obvy.

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, Jérémy Di Méglio, Stevy Llong-Taï et Laurent Vessiere ont créé Obvy en juin 2017 — Photo : Obvy

Le créateur

C’est l’histoire de 4 copains, Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, Jérémy Di Méglio, Stevy Llong-Taï et Laurent Vessiere, devenus associés. Issus de la finance, du webmarketing ou encore de la logistique, ils décident de tout quitter séduits par l’idée de Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. Ce diplômé de l’ECS (European communication school à Toulouse) a fait ses armes dans le cabinet de conseil Investance Partners. La Frenchtech Bordeaux le contacte, il pitch son projet à l’Unitec. Celui-ci lui apporte un soutien précieux dans la stratégie et la recherche de financements.

Le concept

En juin 2017, Obvy voit le jour, hébergé par la pépinière éco-créative des Chartrons. C’est une solution de paiement mobile pour sécuriser tous les achats entre particuliers sur internet. Son but est de « créer un réseau de confiance, faire du commerce entre gens honnêtes » explique le PDG et créateur Charles-Henri Gougerot-Duvoisin. Son principe est simple : l’application est installée par l’acheteur et le vendeur, le paiement se fait par carte bleue ou prélèvement bancaire via Obvy qui stocke le montant le temps de la transaction sur un compte sécurisé.

Si l’acheteur estime que tout est en règle, il paie le vendeur en scannant un QR Code. Le vendeur reçoit lui son paiement sur Obvy qu’il peut garder ou virer sur son compte. Avec ce système, pas d’arnaques ni de faux paiements. Vendeurs et acheteurs gardent une trace de toutes leurs transactions et surtout, détaillent leurs ventes et/ou achats. Un vendeur n'est pas sérieux ? Un avis négatif sera ajouté à son profil. « Le commerce entre particuliers est un accélérateur de pouvoir d’achat, il permet de s’inscrire dans une démarche éco-responsable», précise le PDG.

Les perspectives

De quoi rassurer les 31 millions d’utilisateurs du commerce entre particuliers en France. Fraîchement lancée, « sans publicité », l’application aurait déjà séduit plusieurs centaines d’internautes. La start-up espère atteindre un chiffre d’affaires situé « entre 120 000 et 200 000 euros dans un an », mais aussi s’ouvrir à d’autres secteurs tels que la location de biens immobiliers entre particuliers. « Le champ d’application est immense » s’émerveille Charles-Henri Gougerot-Duvoisin.

En attendant, Obvy affiche des grandes ambitions : recruter une vingtaine de personnes dans les deux ans. « Nous allons renforcer l’aspect commercial, le marketing, recruter des profils d’ingénieurs, de techniciens, de personnes issues de la finance » explique l’ancien publicitaire. Une quinzaine d'acteurs du secteur des petites annonces entre particuliers serait sur le point d’intégrer Obvy… qui aura aussi une application web.

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, Jérémy Di Méglio, Stevy Llong-Taï et Laurent Vessiere ont créé Obvy en juin 2017 — Photo : Obvy