Nouvelle-Aquitaine

Technologies

Météo Routes aide les collectivités à entretenir leur voirie

Par Jean Berthelot de La Glétais, le 06 mars 2019

Jean-Pierre Bouchillou commercialise la solution Météo Routes depuis début février, via sa société Prévimétéo, basée à Marmande. Elle permet aux collectivités de prévoir le traitement de la chaussée.

Jean-Pierre Bouchillou, président de la société Prévimétéo, qui commercialise la solution Météo Routes depuis Marmande
Jean-Pierre Bouchillou commercialise depuis Marmande la solution Météo Routes, qui permet aux collectivités de prévoir le traitement de la chaussée. — Photo : Previmétéo

Le créateur

Après une classe préparatoire au lycée Montaigne, à Bordeaux, Jean-Pierre Bouchillou a été diplômé de l’école des Mines de Saint-Etienne. Passé par le secteur aéronautique, il a fondé Prévimétéo il y a quinze ans. Spécialisé dans la fourniture météo pour les professionnels, il s’est logiquement tourné vers le domaine qu’il connaît le mieux, l’aéronautique, pour y démarcher ses clients. Parmi ceux-ci, il compte notamment Aéroports de Paris. Basé à Marmande (Lot-et-Garonne), il se tourne aujourd’hui largement vers les collectivités territoriales de toutes tailles.

Le concept

Commercialisée en France en février, « Météo Routes propose aux collectivités locales des outils de prévision météo qui permettent de détecter en amont les traitements à effectuer, détaille Jean-Pierre Bouchillou. Cela permet de faire des traitements de manière localisée. » Donc de ne pas répandre de sel, par exemple, pour déneiger certaines routes, si l’on sait à l’avance qu’elles n’en auront pas besoin. « Il y a dans ce cas un enjeu économique, mais aussi écologique. Jusqu’ici, les collectivités avaient accès soit à des données très générales, soit à des solutions plus fines mais très chères. Notre solution est précise et abordable », assure le dirigeant.

D’ici quelques semaines, Météo Routes sera aussi en mesure d’être prescriptrice. « Pour reprendre l’exemple de la neige, notre solution dira quel type de produit utiliser, rendant ainsi plus efficaces les interventions. » Sur la même plateforme, les collectivités ont, de plus, les prévisions en hiver comme en été, utiles pour prévoir, par exemple, les précipitations sur les parcs et jardins, et donc les arrosages en fonction.

Les perspectives

En 2018, avec ses quatre collaborateurs, Prévimétéo a réalisé un chiffre d’affaires de 300 000 euros. D’ici à trois ans, l’entreprise espère atteindre 700 000 euros, en misant très largement sur Météo Routes. « Nous visions 20 % de croissance cette année, mais les premiers retours que nous avons nous laissent augurer plutôt 50 % », se réjouit Jean-Pierre Bouchillou, qui peut compter sur un partenaire québécois pour commercialiser sa solution au Canada.

« En France, les démarches sont plus compliquées, car les collectivités sont habituées à faire confiance à l’opérateur historique (Météo France, NDLR), et les cahiers des charges sont souvent calqués sur ce qu’il propose, laissant peu de places à de nouvelles solutions. Il y a donc un gros travail de vulgarisation à accomplir pour leur faire comprendre qu’elles n’ont pas seulement besoin de savoir quel temps il va faire, mais surtout comment traiter pour y faire face », conclut Jean-Pierre Bouchillou.

Jean-Pierre Bouchillou, président de la société Prévimétéo, qui commercialise la solution Météo Routes depuis Marmande
Jean-Pierre Bouchillou commercialise depuis Marmande la solution Météo Routes, qui permet aux collectivités de prévoir le traitement de la chaussée. — Photo : Previmétéo