Bordeaux

Agroalimentaire

Lesieur inaugure une usine à 31 millions d'euros

Par Yann Buanec, le 15 janvier 2016

Le groupe Avril dispose d’une nouvelle unité de production à Bassens lui permettant d’intégrer tous ses métiers, de la graine à la bouteille d’huile.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le premier ministre Manuel Valls était présent à Bassens, le 15 janvier, pour l’inauguration de la nouvelle usine du groupe Avril (6,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 7.200 salariés). L’industriel réunit désormais sur un même site deux de ses filiales : Lesieur, qui réalise du conditionnement d’huiles alimentaires, et Saipol, qui effectue de la trituration, du raffinage et de l’estérification. Jusqu’alors, son usine Lesieur (700 M€ de chiffre d’affaires, 700 salariés) était implantée dans Bordeaux, dans le quartier de Bacalan en plein renouvellement urbain.

90 millions de litres d’huile en 2016

31 millions d’euros ont été investis dans un nouvel outil industriel de 14 000m². Doté de cinq lignes de production, il voit sa capacité de conditionnement atteindre 100 millions de litres. Parmi les marques produites sur place : Lesieur, Frial, Fruit d’or, Isio4… Mais aussi des marques distributeurs. « Nous exportons dans 65 pays et vendons auprès des industriels, des restaurants et de la grande distribution, déclare Hubert Decroix, directeur industriel. Nous devrions produire 90 millions de litres en 2016 ». Selon les formats, entre 1800 et 20 000 bouteilles par heure peuvent sortir des chaines. Les besoins en huiles raffinées nécessaires à la confection des produits finis sont assurés pour l’outil de raffinage de Saipol, désormais sur place.

Investissements récents chez Saipol

Le nouveau pôle agro-industriel d’Avril à Bassens emploie 200 personnes. « Ce site illustre parfaitement notre modèle d’intégration, de l’amont agricole à l’aval industriel, de la garine jusqu’au consommateur », considère Jean-Philippe Puig, gérant de la société en commandite par actions Avril. Saipol, qui dispose d’une nouvelle unité de décorticage du tournesol depuis 2013, produit pour sa part chaque année 800 000 tonnes de graines, 250 000 de biodiesel et 25 000 de glycérine brute.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.