Gironde

Assurance

Les nouvelles ambitions de Pavillon Prévoyance

Par Romain Béteille, le 02 septembre 2021

Entre 2016 et 2021, l'union de mutuelles girondine Pavillon Prévoyance s'est transformée en groupe composé de 24 sociétés. Elle compte poursuivre une croissance dynamique et envisage de devenir une entreprise à mission.

Laurent Petit, directeur général de Pavillon Prévoyance.
Laurent Petit, directeur général de Pavillon Prévoyance. — Photo : Romain Béteille

Jouer collectif pour rester indépendants. C’est, en une phrase, le nouveau leitmotiv de l’union mutualiste Pavillon Prévoyance, qui regroupe aujourd’hui 75 206 adhérents et neuf mutuelles essentiellement girondines. Désormais centenaire, elle a pris en 2016 le chemin de l’investissement en entamant une série de rachats stratégiques. "Lorsque j’ai repris la direction il y a cinq ans, nous avions deux choix majeurs à faire : nous rapprocher d'un grand groupe, motivés par un phénomène de concentration de la mutualité ou rester indépendants", confirme le directeur du groupe, Laurent Petit.

De la mutuelle au groupe

Poussé par la loi Ani (obligeant les employés du secteur privé à proposer une mutuelle collective à tous leurs salariés, NDLR) à recentrer son marché historique vers la mutuelle collective (60 % de l’activité de sa mutuelle, aujourd’hui), Pavillon Prévoyance s’est questionné sur "des problématiques de rentabilité, de changement de la réglementation et de concurrence. Pour rester indépendants, nous devions diversifier notre activité".

Dont acte, avec la création de la holding Mutations Invest, qu’elle détient à 100 % pour lui servir de "bras armé afin d’investir dans d’autres sociétés". Le but : étendre son portefeuille de solutions et de services additionnels "pour avoir une vision à 360 degrés à destination des dirigeants d’entreprises". Courtage en assurance  avec Open Finance ou Sofraco et ses 350 courtiers indépendants, gestion patrimoniale, fusion-acquisition ou immobilier (Maciflore) : l’union mutualiste a multiplié les acquisitions pour atteindre un total de 24 sociétés.

180 collaborateurs

Aujourd’hui, le groupe regroupe 180 collaborateurs et devrait réaliser en 2021 un chiffre d’affaires global de 120 millions d’euros contre 30 millions d’euros il y a cinq ans. "Nous nous étions donné cinq ans pour faire en sorte que la moitié du chiffre d’affaires du groupe vienne de l’extérieur. Au bout de quatre ans, nous y étions déjà, nous sommes à un ratio de quasiment 60 % aujourd’hui", se félicite Laurent Petit.

Un objectif de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2025

Plus surprenant encore : le groupe a investi dans deux start-up locales : l’assistant vocal de Wiidii et Je Pilote, un outil numérique qui ubérise la gestion comptable. Cette frénésie de couteau suisse qui représente une vingtaine de millions d’euros investis en emprunts depuis la création du groupe, semble toutefois se calmer. "Nous allons nous concentrer sur la synergie entre toutes ces branches et la croissance externe de certaines structures", affirme Laurent Petit, sans fermer la porte à l’entrée potentielle de nouveaux partenaires.

Intégré au sein du groupe VyV Coopération (Union de Groupe Mutualiste), Pavillon vise aussi d’autres objectifs. Après avoir ajouté à ses statuts une raison d’être, insistant notamment sur l’impact environnemental, en juin dernier, elle envisage de devenir une "entreprise à mission" d’ici deux à trois ans. Elle va également étendre son siège social bordelais, qui passera ainsi de 2 500 à 2 900 m2 et continue de recruter. 70 recrutements ont eu lieu depuis le deuxième semestre 2020, une dizaine sont en cours. Pavillon Prévoyance espère ainsi atteindre 200 collaborateurs et 200 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025.

Laurent Petit, directeur général de Pavillon Prévoyance.
Laurent Petit, directeur général de Pavillon Prévoyance. — Photo : Romain Béteille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail