Nouvelle-Aquitaine

Aéronautique

Les dirigeables de Flying Whales se posent en Nouvelle-Aquitaine

Par Anne Cesbron, le 20 juin 2019

À l’occasion du Salon de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, l’entreprise francilienne Flying Whales a officialisé l’arrivée de sa chaîne de production en Nouvelle-Aquitaine. Le lieu précis d’où sortira chaque mois un dirigeable sera connu dans les prochaines semaines.

Les premiers vols des dirigeables Flyinig Whales sont attendus en Nouvelle-Aquitaine en 2022, pour une phase de certification.
Les premiers vols des dirigeables Flyinig Whales sont attendus en Nouvelle-Aquitaine en 2022, pour une phase de certification. — Photo : © Flying Whales

L'entreprise Flying Whales, basée à Suresnes (Hauts-de-Seine), a officialisé l'implantation de sa première ligne européenne de production de dirigeables de transport de marchandises LCA60T (pour "Large Capacity Airship 60 tons") en Nouvelle-Aquitaine. Trois sites sont en lice et le choix définitif sera connu ces prochaines semaines. Selon le cahier des charges, il devra notamment respecter certaines conditions, comme la proximité d'une offre de transports en commun.

Un investissement de 90 M€

Conçu à l'origine pour répondre aux besoins de l’Office National des Forêts (ONF) pour l’extraction de bois, jusqu'à 60 tonnes, en zones difficiles d’accès, le dirigeable LCA60T développe des capacités uniques de chargement et déchargement en vol stationnaire. Les premiers vols sont prévus pour septembre 2022. Un an de certification suivra pour un lancement de la production d'un dirigeable par mois à partir de 2023.

90 M€ d'investissements sont annoncés ainsi que la création de 300 à 400 emplois directs. La Région Nouvelle-Aquitaine, qui soutient le projet depuis sa première levée de fonds en 2017, figure au capital de Flying Whales à hauteur de 10 M€.

Deux entreprises du territoire sont d'ores et déjà embarquées à bord de cette filière aéronautique naissante : Epsilon Composite, à Gaillan-en-Médoc, réalisera les charpentes des structures volantes ; quant à Reel, à La Rochelle (Charente-Maritime), c'est son système de levage de charge qui lui fait rejoindre l'équipage.

Un million de mètres cubes de bois

Pour Sébastien Bougon, président de Flying Whales, le marché auquel s'adresse ce projet s'appuie sur le million de mètres cubes de bois à extraire chaque année en France. La première usine en Nouvelle-Aquitaine sera suivie de projets chinois et québécois. « Nous prévoyons la construction de 150 machines sur dix ans », annonce le dirigeant. Dès le site d'implantation de Flying Whales Europe arrêté, deux hangars d'assemblage (200 mètres de long, 60 mètres de hauteur) seront construits sur un foncier de 30 hectares. 

Les premiers vols des dirigeables Flyinig Whales sont attendus en Nouvelle-Aquitaine en 2022, pour une phase de certification.
Les premiers vols des dirigeables Flyinig Whales sont attendus en Nouvelle-Aquitaine en 2022, pour une phase de certification. — Photo : © Flying Whales

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.