Bordeaux

Cosmétique

Les cosmétiques On The Wild Side lèvent 500 000 euros et rêvent d’international

Par Yoan Denéchau, le 23 juillet 2020

La start-up bordelaise On The Wild Side, incubée au Campement Darwin, conçoit et commercialise des produits cosmétiques écoresponsables. La jeune marque vient de lever 500 000 euros, destinés au développement de l’entreprise.

Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques On The Wild Side à Bordeaux
Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques On The Wild Side, estime que la levée de fonds permettra à son entreprise de se développer à l'international. — Photo : On The Wild Side

Elle voulait faire bouger les choses. Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques On The Wild Side (4 collaborateurs, chiffre d’affaires non communiqué), n’est pas une novice dans le secteur. L’entrepreneuse est en effet passée entre autres par L’Occitane et L’Oréal avant de lancer sa propre marque en 2019. Le concept ? Des cosmétiques bios, « 100 % naturels et fabriqués en France », précise Anne-Sophie Nardy. La gamme On The Wild Side est concentrée sur le soin du visage. Les actifs contenus dans les produits sont issus d’arbres et de plantes des forêts girondines et du Massif Central. « Je voulais faire des cosmétiques respectueux, sans faire appel à la pétrochimie, affirme l’entrepreneuse. C’est un parti pris qui va au-delà de la conception des produits : notre packaging est en verre ou en aluminium et nos étuis sont en carton ».

Les yeux posés sur l’Europe et l’Asie

Après un an de commercialisation, la start-up a bouclé un tour de table de 500 000 euros auprès de l’entrepreneur Marc de Beffort, la cofondatrice de Vestiaire Collective Sophie Hersan, ainsi que le fonds régional Aquiti Gestion et le Crédit Agricole. Cette somme est dédiée au développement de la marque, tant interne que commercial. « Quand nous avons commencé la commercialisation de nos produits, en mars 2019, tout s’est fait grâce à notre site e-commerce, poussé par notre compte Instagram, raconte Anne-Sophie Nardy. Aujourd’hui, le site représente 50 % de notre chiffre d’affaires ». Face au succès rencontré, On The Wild Side a commercialisé son produit dans une cinquantaine de points de ventes physiques en France et dans onze autres pays européens, grâce à des canaux comme les Galeries Lafayette, Merci ou encore Sephora.

Avec cette première levée de fonds, Anne-Sophie Nardy a pour ambition de développer la marque et l’offre On The Wild Side. Pour la cheffe d’entreprise, cela passe par une consolidation de la marque en France et en Europe, mais aussi le recrutement de deux personnes sous 6 à 9 mois. « L’idée de base pour moi, c’est de consolider notre présence d'ici l'année prochaine dans les marchés où nous existons déjà, avant de concevoir de nouveaux produits et de cibler un nouveau marché », souligne l’entrepreneuse. Après la France et l’Europe, la cheffe d’entreprise connaît déjà la prochaine étape : le marché asiatique, à partir de 2021. « Il faudra bien nous préparer, indique Anne-Sophie Nardy. La qualité des cosmétiques français est reconnue dans le monde entier et les Asiatiques en sont particulièrement friands ».

Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques On The Wild Side à Bordeaux
Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques On The Wild Side, estime que la levée de fonds permettra à son entreprise de se développer à l'international. — Photo : On The Wild Side

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail