Nouvelle-Aquitaine

Emploi

L'emploi des cadres en Nouvelle-Aquitaine tiré par les fonctions commerciales et la R&D

Par Anne Cesbron, le 20 février 2019

Selon l'enquête annuelle de l'Apec, le marché de l'emploi des cadres a connu une année 2018 très positive en Nouvelle-Aquitaine. Un dynamisme qui devrait se poursuivre. L'association pour l'emploi des cadres estime entre 13 830 et 14 990 le nombre de cadres qui seront recrutés en 2019. 

Abdelghani Achrit, président de l'Apec et Danielle Sancier, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine.
Aux côtés d'Abdelghani Achrit, président de l'Apec, Danielle Sancier, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine indique que : « L'hébergement de données, notamment dans la santé, fait partie des fonctions en forte progression. Comme le conseil dans le domaine juridique ou encore la cybersécurité » — Photo : Anne Cesbron

En 2018, le nombre de cadres embauchés par les entreprises aquitaines a augmenté de 11 % (+ 13 170) en Nouvelle-Aquitaine, selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). « Pour ce qui est de ces recrutements externes, nous nous situons au niveau de la fourchette haute prévue l'année dernière. C'est un beau score, calé sur la tendance nationale, elle aussi à 11 %  », se réjouit Danielle Sancier, déléguée régionale de l'Apec en Nouvelle-Aquitaine. En termes de créations nettes, l'Apec comptabilise 4 380 postes, contre 3 480 un an plus tôt.

Parmi les particularités régionales, on note une faible part des promotions internes au statut de cadre, laquelle progresse de 4 % , quand en France cette progression s'établit à 11 %. Au premier rang des explications avancées : « la taille des entreprises, principalement des PME et PMI, qui n'offrent pas les mêmes capacités d'évolution que les entreprises plus importantes ». 

Le gros des troupes dans les services et l'industrie

Les prévisions pour 2019 tablent sur le recrutement de près de 15 000 cadres, en fourchette haute. Les cadres de 5 à 10 ans d'expérience constitueront les profils les plus recherchés. Les secteurs des services et de l'industrie représenteront 83 % des recrutements, avec respectivement 63 % et 20 %, sensiblement comme en 2018.

« L'hébergement de données, notamment dans la santé, fait partie des fonctions en forte progression. Comme le conseil dans le domaine juridique ou encore la cybersécurité ». En revanche, le secteur du BTP, pourrait pâtir d'une certaine stabilité, voire de difficultés en ce qui concerne la distribution spécialisée  Les fonctions commerciales, études, recherches et développement et informatique vont tirer le marché, contrairement aux secteurs de la finance et de l'administration et gestion qui ne profiteront pas de cette dynamique. 

En Gironde les perspectives sont d'autant plus optimistes : 18 % des entreprises y prévoient d'augmenter leur effectif de cadres en 2019 selon l'Apec, contre 12 % au niveau régional.

Abdelghani Achrit, président de l'Apec et Danielle Sancier, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine.
Aux côtés d'Abdelghani Achrit, président de l'Apec, Danielle Sancier, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine indique que : « L'hébergement de données, notamment dans la santé, fait partie des fonctions en forte progression. Comme le conseil dans le domaine juridique ou encore la cybersécurité » — Photo : Anne Cesbron