Gironde

Pharmacie

Le laboratoire pharmaceutique Merck investit 50 millions d'euros en Gironde

Par Astrid Gouzik, le 13 juillet 2021

Le laboratoire pharmaceutique allemand Merck va doubler les capacités de bioproduction de son site girondin de Martillac et créer 150 emplois d’ici à 2024. Quatre nouveaux bâtiments devaient sortir de terre d'ici à fin 2023.

Le site de Merck de Martillac, en Gironde, développe et produit des médicaments biotechnologiques pour le compte de clients externes.
Le site de Merck de Martillac, en Gironde, développe et produit des médicaments biotechnologiques pour le compte de clients externes. — Photo : Merck

En 2011, ils étaient 65 à plancher sur des produits et des services à destination de sociétés de biotechnologies. A l’été 2021, le site de Merck (Merck Biodevelopment plus exactement) de Martillac, en plein cœur de la technopole Bordeaux Montesquieu, emploie désormais 379 personnes. Et selon le plan stratégique dévoilé par le laboratoire pharmaceutique allemand, ils devraient être environ 400 en 2024. Le tout agrémenté d’une enveloppe de 50 millions d’euros pour renforcer les activités de bioproduction sur place.

Il faut dire que Martillac est son plus gros site CDMO ("contract development manufacturing organisation", soit un contrat d'externalisation établi entre une société pharmaceutique et une entreprise de façonnage) dans les protéines recombinantes. "Les procédés développés sur notre autre site de Boston (États-Unis) sont transférés à Martillac pour la production. Notre site de Shanghai (Chine), est, lui, destiné au marché asiatique", détaille Sébastien Ribault, directeur du site de Martillac et vice-président de la division Merck Life Science end-to-end.

Augmenter les capacités de production commerciale

Il y a dix ans, quand Merck a décidé de transférer sa filiale de Martillac de sa branche "healthcare" à sa branche "life science", le site girondin s’est spécialisé dans la bioproduction pour le compte de clients externes avec cette particularité de pouvoir les accompagner depuis le développement pré-clinique jusqu’à la production de lots commerciaux. "Il y avait à ce moment-là une réelle attente en France. Un tas de petites sociétés de biotechnologies sont venues nous voir car elles ne trouvaient alors que des sociétés de développement qui ne faisaient pas de production ou inversement. On a répondu à un besoin pour ces sociétés qui ne trouvaient pas de solution", relate Sébastien Ribault.

"Aujourd’hui, la plupart de nos clients historiques sont arrivés en phase de commercialisation et nous développons des procédés pour de nouveaux clients chaque année", ajoute-t-il. C’est la raison pour laquelle Merck doit désormais redimensionner le site de Martillac. Quatre nouveaux bâtiments devaient sortir de terre d’ici à fin 2023, notamment un bâtiment dédié à la production commerciale et un autre pour le contrôle qualité. "Nous allons également étendre les salles de repas et de pause ainsi que le parking", ajoute Sébastien Ribault. Histoire de pouvoir accueillir les 150 nouveaux salariés qui seront recrutés sur la même période.

Cancérologie et Covid-19

Si l’indication première sur laquelle travaillent les effectifs de Merck Biodevelopment est la cancérologie, ils développent aussi des traitements pour les maladies cardiovasculaires, des thérapies cellulaires, des hormones pour la fertilité et, depuis quelques mois, des anticorps anti-Covid. "Nous travaillons pour deux sociétés, une américaine et une européenne, qui développent un médicament pour traiter les formes graves. C’est en cours d’étude clinique. Ce serait très complémentaire à la vaccination, d’autant plus que nous avons obtenu de très bonnes affinités avec le variant Delta sur les premiers résultats chez les animaux", conclut Sébastien Ribault.

Le site de Merck de Martillac, en Gironde, développe et produit des médicaments biotechnologiques pour le compte de clients externes.
Le site de Merck de Martillac, en Gironde, développe et produit des médicaments biotechnologiques pour le compte de clients externes. — Photo : Merck

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail